00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

L’impact de la fermeture de la frontière burundo-rwandaise sur les pays voisins

Redigé par Franck_Espoir Ndizeye
Le 17 janvier 2024 à 08:32

La fermeture inattendue de la frontière entre le Burundi et le Rwanda par le gouvernement burundais a créé une onde de choc qui se fait sentir au-delà des frontières immédiates.

Les effets se font particulièrement ressentir en Ouganda et en République démocratique du Congo (RDC), avec des conséquences économiques et logistiques significatives.

Pour l’Ouganda, un impact indirect mais coûteux

L’Ouganda, bien qu’éloigné des tensions entre le Burundi et le Rwanda, se retrouve confronté à des défis économiques majeurs en raison de cette fermeture de frontière. L’interruption du flux de marchandises perturbe gravement les opérations commerciales et oblige les camions ougandais à emprunter des routes plus longues et plus coûteuses, passant par la Tanzanie pour atteindre le Burundi.

William Busuulwa, président de l’Alliance nationale des transports en Ouganda, a fait part de la hausse des coûts de transport. Auparavant, le transport de marchandises pesant entre 28 et 30 tonnes d’Ouganda à destination du Burundi via le Rwanda coûtait environ 3 300 à 3 500 dollars. Désormais, en utilisant l’itinéraire tanzanien imposé par la fermeture de la frontière, le coût s’élève à environ 4 000 dollars pour le même poids.

L’Ouganda, qui exporte annuellement des biens d’une valeur de 65 millions de dollars vers le Burundi, principalement des produits pétroliers, des produits électroniques et de l’acier, devrait subir une augmentation des prix de ses produits au Burundi en raison de cette hausse des coûts de transport.

La RDC touchée par la fermeture de la frontière de Ruhwa

La fermeture de la frontière entre le Burundi et le Rwanda, annoncée le 11 janvier 2024, a également un impact sur la République démocratique du Congo, en particulier dans la province du Sud-Kivu. Les habitants congolais de cette région se retrouvent dans une situation délicate.

Traditionnellement, la frontière de Ruhwa, reliant le Rwanda et le Burundi dans le district de Rusizi, était un point de passage crucial pour les habitants du Sud-Kivu se rendant en Ouganda ou au Burundi, et vice versa. Cependant, avec la fermeture de cette frontière, les voyageurs sont désormais contraints d’emprunter la route de Kavimvira, reliant le Burundi à la RDC.

La société Mapasa, chargée du transport de passagers entre Bujumbura et Bukavu en RDC, dépendait également de la frontière de Ruhwa en raison de la mauvaise condition de la route entre le Sud-Kivu et le Burundi.

Les autorités congolaises envisagent désormais la rénovation de la route Bukavu-Ngomo-Uvira pour atténuer les perturbations causées par la fermeture de la frontière.

La décision malheureuse du gouvernement burundais de fermer sa frontière avec le Rwanda a des répercussions en cascade sur l’Ouganda et la RDC. Les coûts de transport plus élevés affectent l’économie et les opérations commerciales, tandis que la République démocratique du Congo doit faire face à des perturbations dans ses déplacements transfrontaliers.

Cette situation souligne l’interconnectivité des économies et des régions, rappelant que les décisions prises par un pays peuvent avoir un impact significatif sur ses voisins et l’ensemble de la région.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité