Urgent

L’économie rwandaise cotée B+ par Standard&Poor’s

Redigé par IGIHE
Le 7 février 2021 à 12:24

Le Groupe Standard&Poor’s (S&P) vient de sortir son index S&P Global Ratings montrant la santé des économies des pays de la planète. Il y est mentionné que l’économie rwandaise donne l’espoir d’un Rwanda solvable au regard de la Communauté internationale des bailleurs de fonds et d’un développement graduel et continu. Une note B+ lui est octroyé.

Même si le Rwanda a subi des conséquences de la pandémie mondiale du Covid19, il est resté avec sa note B+ pour avoir montré la capacité d’honorer ses emprunts internationaux et internes.

Cet index est très important pour les pays bien cotés dont le Rwanda. Il est rapporté que les institutions financières et les Banques internationales se basent sur cet index pour accorder des emprunts importants de longue durée et à des intérêts réduits. Ces pays-là sont considérés comme sûrs au point qu’ils sont solvables de façon aisée sur le long terme.

Le Rwanda est gratifié de cette note B+ en 2020 alors qu’elle était B en 2019. Cette note est justifiée par le fait que son PNB a continué son évolution régulière de 7% sur ces dix dernières années.
Les projections de S&P à propos de la croissance de l’économie rwandaise après Covid 19 sont de 3.9% contrairement à la détérioration d’autres économies des pays en développement.

Dans tous les cas, S&P met en garde le Rwanda contre une possible perte de sa note B+ au cas où ses indicateurs économiques continueraient à chuter de 6 à 12 mois à cause de la pandémie actuelle.

S&P trouve que le Rwanda, pour conserver sa note, devra monter régulièrement ses exportations, afficher un tourisme sans cesse prospère et enregistrer des recettes de devises importantes. Tout cela devra se faire dans les marges prévues par S&P.
Le Gouvernement rwandais déclare ne pas être découragé par les conséquences néfastes des confinements imposés aux citoyens y compris la multitude des fonds de commerce et industries pour mieux endiguer la propagation du Covid19. Il est conscient, dit-il, de manque à gagner de multi milliards de francs qui auraient dû entrer dans les caisses de l’Etat par le biais de l’Office Rwandais des Recettes/RRA.

Le Rwanda affiche une certaine sérénité. Il a arrêté des stratégies de dépassement de la situation inconfortable de la pandémie afin de redécoller son économie. Il est rapporté qu’il entreprend de vacciner au Covid 19, 60% de sa population d’ici jusqu’en 2022. Il a investi pour cela 124 millions de dollars.
Pour le redécollage de son économie, le Rwanda a monté un fonds dit Economic Recovery Fund d’une valeur de 200 millions de dollars pour la relance des activités hôtelières et touristiques en général.

Le Rwanda s’est donné l’objectif d’ici 2024, de revoir à la hausse l’exportation de ses produits agro alimentaires pour des milliards de dollars mais aussi un accroissement du simple au double, de 419.1 à 800 millions de dollars de production minière. Il prévoit aussi des recettes du tourisme de quelques 800 millions de dollars à cette date-là.

Les stratèges économistes rwandais se disent ne pas craindre les mauvaises conséquences du Covid 19. Ils tiennent à leurs projections pour 2035 où le Rwanda sera logé dans le parterre des pays à revenu intermédiaire.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité