00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

L’axe Paris Niamey et le rétropédalage de Macron

Redigé par Jean Jill Mazuru
Le 25 septembre 2023 à 02:28

Une ère semble se clore entre la France et le Niger. Le président français Emmanuel Macron à travers ses annonces semble en tous cas mis un terme au bras de fer qui l’opposait à la junte au pouvoir à Niamey.

Près de deux mois après le bouleversement politique survenu au Niger, Emmanuel Macron, a mis fin aux spéculations ce 24 septembre en annonçant le retrait graduel des forces militaires françaises stationnées sur le territoire nigérien, ainsi que le rappel officiel de l’ambassadeur Sylvain Itté.

Ce dernier, malgré une expulsion antérieure des autorités militaires du CNSP (Conseil National pour la Sécurité et la Paix), avait fait le choix de demeurer dans le pays, avec le soutien de Paris.

Lors d’une allocution télévisée du dimance 24 courants, Macron a déclaré que l’ambassadeur Itté serait de retour en France dans les heures suivantes.

« La France a décidé de rapatrier son ambassadeur et de mettre un terme à notre coopération militaire avec le Niger », a-t-il affirmé.

Il a en outre précisé que le contingent de 1500 militaires français entamerait son départ dans les prochaines semaines et que le retrait serait entièrement complété d’ici fin janvier 2024.

Cette décision marque un revirement notable dans les relations diplomatiques et militaires entre la France et le Niger, et témoigne d’un changement de cap concernant l’engagement français dans la région du Sahel.

Aucune indication n’a été donnée quant à la future affectation des troupes françaises actuellement en poste au Niger. Des experts évoquent un possible redéploiement vers le Tchad ou les pays du Golfe de Guinée, régions également secouées par les tensions terroristes.

Ce retrait intervient dans un contexte de tension palpable. Depuis le 2 septembre dernier, des manifestations journalières se tiennent devant l’ambassade de France et l’enceinte militaire abritant les troupes françaises au Niger, les manifestants exigeant le départ des forces militaires étrangères.

Annonce par l’Elysée du retrait des troupes françaises présent au Niger, (à gauche sur la photo) ainsi que le rappel en France de l’ambassadeur Sylvain Itté, ( à droite)expulsé par les autorités militaires du CNSP dès leur prise de pouvoir, celui-ci avait refusé de quitter le Niger avec le soutien de l’ancienne puissance coloniale. Apparemment, Emmanuel Macron à travers son rétropédalage met fin à ce bras de fer.

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité