00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

L’assemblée défend la réputation du Rwanda face aux rapports fallacieux de HRW

Redigé par Jean Jill Mazuru
Le 25 octobre 2023 à 11:04

Les Chambres haute et basse de l’Assemblée nationale ont exhorté la Commission des Affaires étrangères, de la Coopération et de la Sécurité à se pencher ET détricoter le dernier rapport de Human Rights Watch (HRW) sur le Rwanda que l’institution juge de louvoyer.

Le rapport incriminé de HRW par les deux chambres du parlement, a été dévoilé mardi le 24 Octobre 2023, et a été qualifié de biaisé par plusieurs parlementaires, dont le Sénateur Evode Uwizeyimana qui en avait d’ailleurs déposé la motion au sénat, et la député Germaine Mukabalisa, qui en a déposé mention à la chambre basse ; tous les deux pour son contenu mensonger, ne visant qu’à discréditer le pays.

Le sénateur Evode Uwizeyimana, qui a soumis la motion sur le rapport douteux de HRW à la chambre haute du parlement rwandais
La parlementaire Germaine Mukabalisa, qui a soumis la motion sur le rapport biaisé de HRW à la chambre basse du parlement rwandais

Mme Mukabalisa a souligné les progrès notables du Rwanda au cours des 29 dernières années dans divers domaines, notamment dans l’éducation, l’innovation et ou la sécurité.

Elle a affirmé que la représentation du Rwanda faite par HRW ne reflète en rien cette réalité, accusant l’organisation de présenter un Rwanda oblitéré, afin de le décrédibiliser sur la scène internationale.

Elle a également mentionné que HRW avait déjà publié des rapports similaires avec des diatribes toujours non fondées.

La députée a évoqué des rapports antérieurs de HRW, suggérant que l’organisation obtient des informations de sources non crédibles, notamment des dissidents et des fugitifs recherchés pour leur rôle présumé dans le génocide commis contre les Tutsis du Rwanda en 1994.

Elle a également décrié HRW sur sa complicité-collaborative avec des groupes armés et terroristes anti-Rwanda, autant que sa défense constante des auteurs du génocide perpétré contre les Tutsi.

Mukabalisa a suggéré que le timing de la sortie du rapport était aussi dans la ligne directe des mauvaises intentions de HRW, n’ayant en vue que la perturbation des célébrations commémoratives du génocide et les prochaines échéances électorales.

Le Député Nizeyimana Pie a pour sa part désapprouvé Kenneth Roth, un ancien dirigeant de HRW, et ses attaques constantes contre le Rwanda.

Comme un seul homme, les parlementaires rwandais à l’unisson ont insisté sur la stabilité du Rwanda, déplorant l’attitude de HRW et encourageant l’organisation à adopter une approche plus objective.

Face à ces allégations, le Rwanda reste inébranlable, montrant que la vérité a toujours sa place au sommet de l’état.

Une vue interieure de l'assemblé nationale lors d'une séance de la plénière

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité