00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

L’ONU et les États africains engagent un dialogue pour freiner la prolifération des armes légères

Redigé par Henriette Akimana
Le 17 mai 2023 à 04:48

Les Nations Unies et certains États africains se sont réunis à Nairobi pour lutter contre la prolifération des armes légères. Ces discussions, organisées par le Bureau des affaires de désarmement des Nations Unies (UNODA) et le Centre régional sur les armes légères (RECSA), visaient à contrôler les flux d’armes et à prévenir leur détournement.

Ivor Richard Fung de l’UNODA a mis l’accent sur le renforcement des réglementations et le marquage des armes pour faciliter leur traçabilité.

Le secrétaire exécutif du RECSA, Badreldin Elamin Abdelgadir, a souligné l’importance d’examiner les facteurs humains liés à la demande et à l’utilisation abusive des armes. Il a également insisté sur l’implication de tous les secteurs de la société pour prévenir leur détournement.

Wilson Njega, du ministère kényan de l’Intérieur, a annoncé que le Kenya était proche de l’achèvement du marquage de ses armes, avec 98% des armes de la police et 70% de celles des forces de défense déjà marquées.

Cette rencontre a démontré une volonté collective de combattre la prolifération des armes légères en Afrique, et un pas déterminant vers un continent plus sûr.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité