00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

L’Allemagne condamne le discours de haine en RDC

Redigé par Tite Gatabazi
Le 13 janvier 2023 à 11:24

L’Ambassadeur d’Allemagne en RDC Oliver Schnakenberg s’est engagé pour un plaidoyer en faveur des tutsis congolais victimes des persécutions.

Il l‘a exprimé sur son compte Twitter après un entretien avec l’ancien Vice-président de la RDC, Me Azarias Ruberwa. Lui-même est membre du groupe des banyamulenge qui dénonce depuis un certain temps les massacres des tutsis congolais.

Le message contenu sur le compte Twitter de l’ambassade d’Allemagne en RDC est ainsi libellé : "Stop au discours de haine contre les rwandophones et à la chasse aux sorcières contre les rwandophones en RDC. J’ai assuré le VP Honoraire Ruberwa de mon soutien et ma solidarité avec les Banyamulenges".

Le discours de haine anti-tutsis congolais a élu domicile en RDC ou les responsables des partis politiques, les membres de la société civile, les leaders locaux et même le clergé remettent en cause leur nationalité congolaise.

Le 26 mai 2022, le commissaire provincial de la police nationale au Nord Kivu, Aba Van Ang, s’était adressé à la population en ces termes : "écoutez-moi bien, alertez les jeunes gens, les femmes et tous les autres, prenez les machettes et tout autre objet pouvant donner la mort, car la guerre doit être populaire et nous devons vaincre ces ennemis. Allez dire à vos amis de prendre les machettes et que la guerre soit populaire".

Ce message était propagé sur les réseaux sociaux.

Suite à ce message, des tutsis congolais ont été attaqués et tués et leurs boutiques saccagées depuis la reprise des affrontements entre le M23 et la coalition FARDC, FDLR, Nyatura et Mai Mai.

Dans le Maniema, la chasse aux tutsis congolais a pris une ampleur telle qu’on a assisté à des actes de cannibalisme contre les tutsis congolais, d’autres ont été amputés des oreilles ou de leurs sexes.

Anastase, un tutsi congolais de Kamina a témoigné en disant qu’on criait : "voilà un tutsi attrapez- le".

Il continue en disant : "mon ami Fidèle était sorti, il s’est retrouvé au milieu d’un groupe qui a commencé a lui asséner les coups de machettes. J’étais caché dans les toilettes et je l’ai entendu appeller au secours quand on lui coupait les oreilles et le sexe".

Les rwandophones constituent 5 % de la population congolaise. Ils sont principalement dans les provinces du Nord et Sud Kivu.

Le Professeur a l’université du Kent, Mvuka Alex a déclaré que la constitution de la RDC reconnaît la nationalité aux rwandophones, mais le drame est qu’on continue de les considérer comme des étrangers.

Quant au Professeur Jean pierre Karegeya qui enseigne l’histoire a l’université de Dickinson, il estime que les rwandophones sont installés en RDC depuis la nuit des temps. Sauf que chaque fois, ils ont pris dans le feu de l’insécurité et a l’approche des élections, ils sont pris pour des boucs émissaires.

Dans son communiqué du 30 novembre 2022, la conseillère spéciale des nations unies en charge de la prévention du génocide, Mme Alice Wairimu Nderitu, a alerté la communauté internationale sur les signes avant-coureurs d’un génocide contre les tutsis congolais.

Ambassadeur d’Allemagne en RDC, Oliver Schnakenberg, s’est engagé pour un plaidoyer en faveur des tutsis congolais persécutés

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité