00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

L’Afrique, terre d’opportunités, plaide Kagame en panafricaniste indéniable

Redigé par Jean Jill Mazuru
Le 25 octobre 2023 à 03:52

En marge du sommet Future Investment Initiative (FII) qui tient ses assises à Riyadh, la capitale des Emirats arabes Unis, le Président de la république, Paul Kagame a mis en exergue, lors de son intervention à ce forum international ce mercredi 25 octobre, les vastes opportunités d’investissement que recèle le continent africain.

Selon le chef de l’etat rwandais, négliger ces opportunités serait une grave erreur.
L’Afrique, avec sa population dépassant les 1,4 milliard d’habitants et ses ressources abondantes, offre un terrain propice pour les investisseurs, dixit le leader du Rwanda.

"Ne pas investir en Afrique est une énorme erreur. Face à cette population et ces ressources, ignorer le potentiel du continent serait un manque de clairvoyance", a- t-il fait observer.

Paul Kagame a également abordé la question de la réticence de certains à investir en Afrique, de peur des instabilités. Il a rappelé la diversité du continent qui se compose de 55 pays, chacun avec ses défis propres.

"L’Afrique n’est pas un monolithe. Chaque investisseur doit dialoguer avec les pays en tenant compte de leurs réalités spécifiques", a- insisté le chef de l’état devant un parterre de leaders économiques et politiques mondiaux au « Davos du désert », comme on surnomme le forum de Riyad du FII.

Évoquant les problématiques propres au continent, Kagame a affirmé que nombre d’entre elles trouvent leurs racines dans l’histoire, notamment l’ère coloniale.

"Nous devons, avant tout, reconnaître nos problèmes sans les nier, puis comprendre que les Africains et leurs dirigeants œuvrent à les résoudre", a déclaré le président Paul Kagame.
Le dirigeant rwandais a aussi abordé la question des coups d’État, pointant que si l’on condamne les putschs militaires, certaines nations dirigées par des civils ne sont pas en reste en matière de mauvaise gouvernance.

Les origines des crises ne sont pas uniquement africaines ; les pays colonisateurs ont également joué un rôle dans certaines instabilités, leur a- t-il asséné.

Concernant le développement du continent, Kagame estime que l’investissement doit être axé sur la formation et le renforcement des compétences des populations.

"Tout repose sur les hommes et leurs connaissances diversifiées. Sans investissement dans les compétences, nous n’atteindrons pas nos objectifs", a- t-il poursuivi.

Enfin, interrogé sur la promotion de la femme au Rwanda, le président a mis en avant l’importance historique des femmes dans la libération du pays et le fait que celles-ci représentent 52% de la population nationale.

"Imaginez l’impact sur un pays si l’on néglige 52% de sa composante", a- t-il fait valoir.

Le Future Investment Initiative, se tient du 24 au 26 courants, et est axé sur l’importance du dialogue pour résoudre les problèmes mondiaux.

Ce forum international de très haut niveau est organisé par le FII Institute de Riyad. Il rassemble les plus grands investisseurs et décideurs économiques de la planète, pour engager la réflexion autour des stratégies à même de faire face aux défis les plus importants de cette nouvelle ère.

Kagame plébiscite l'Afrique au FII de Riyad, lancant un appel aux investisseurs de ne pas commettre l'erreur de faire le contraire
Le président Kagame reçu à son arrivée par le prince Mohammed bin Abdulrahman bin Abdulaziz, vice-gouverneur de la région de Riyad. © photo Village Urugwiro

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité