00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

L’ATP Challenger Tour débarque à Kigali : Le Rwanda se hisse au sommet du tennis mondial

Redigé par Ange Carolle Kouassi
Le 5 février 2024 à 04:04

Le Rwanda se prépare activement à accueillir le Challenger 50 Tour de l’ATP, un événement sportif majeur qui s’annonce historique pour l’Afrique subsaharienne. Theoneste Karenzi, président de la Fédération rwandaise de tennis (RTF), a affirmé que le pays est totalement "préparé et prêt" à relever ce défi, attirant ainsi l’attention du monde entier sur le Rwanda.

Cette annonce intervient à la suite de fructueuses négociations en décembre dernier entre les responsables de l’ATP et le gouvernement rwandais, en collaboration avec le ministère des Sports, selon le NewTimes. Une délégation de l’ATP s’était rendue à Kigali du 10 au 14 décembre pour sceller cet accord historique.

L’événement tant attendu se déroulera sur une période de deux semaines, du 26 février au 2 mars pour la première partie, et du 4 au 10 mars pour la seconde, sur les courts de l’IPRC-Kigali Ecology Tennis Club. La coordination de cet événement d’envergure est assurée conjointement par le ministère des Sports et la Fédération rwandaise de tennis, présidée par Karenzi, qui dirige également le comité d’organisation local.

Selon les informations fournies par les organisateurs, l’événement devrait rassembler environ 65 joueurs, classés entre la 150ème et la 300ème place mondiale, venant de différentes régions du globe. Ils se rendront à Kigali pour se disputer des précieux points de classement ATP, en plus des récompenses en jeu. Les inscriptions sont encore en cours, et la liste finale des participants sera bientôt dévoilée.

L’ATP Challenger Tour représente le deuxième niveau le plus élevé du tennis professionnel masculin au niveau mondial. Parmi les joueurs de renom qui ont émergé de ce circuit, on compte actuellement Carlos Alcaraz (Espagne), numéro 2 mondial, ainsi que d’anciens numéros 1 mondiaux tels que Roger Federer (Suisse), Rafael Nadal (Espagne), Andy Roddick (États-Unis) et Juan Martin Del Potro (Argentine), ancien vainqueur de l’US Open.

Dans une interview exclusive accordée à Times Sport, Theoneste Karenzi a exprimé sa fierté de pouvoir offrir à ses joueurs la possibilité de participer à ces compétitions de haut niveau, qui auraient été coûteuses à organiser à l’étranger. Il a souligné que l’objectif principal de l’accueil de ces grands tournois est de développer le tennis rwandais en exposant les joueurs locaux à une compétition de calibre international, tout en leur permettant d’apprendre et de s’inspirer des professionnels de l’ATP.

L’initiative d’accueillir l’ATP Challenger au Rwanda découle du succès remarquable de l’organisation d’événements sportifs majeurs par le pays par le passé, dont l’Open international junior de Kigali, le Billie Jean King Cup Africa Group IV, la Davis Cup Africa Group IV, le Rwanda International Junior Open, et l’Open du Rwanda. Ces manifestations ont valu au Rwanda des éloges de la part de la Fédération internationale de tennis (ITF), des joueurs et des officiels, qui ont salué l’infrastructure, l’organisation impeccable, la sécurité, l’hospitalité chaleureuse et l’environnement propre du pays.

Le choix de l’ATP de désigner le Rwanda comme hôte du Challenger Tour souligne la montée en puissance du pays sur la scène mondiale du tennis, à l’instar du cyclisme avec le Tour du Rwanda et du basketball avec la Basketball Africa League (BAL).

Theoneste Karenzi a également souligné les retombées positives pour l’économie rwandaise, notamment en termes de tourisme, avec l’afflux de joueurs internationaux, de leurs accompagnateurs, de leurs entraîneurs et de leurs officiels. Cette période de plus de deux semaines offrira l’occasion d’explorer les attraits locaux, d’acheter des produits locaux et de contribuer à l’économie en dépensant dans les hôtels, le transport et bien d’autres domaines. Par ailleurs, des entreprises locales auront l’opportunité de vendre leurs produits lors de l’événement, générant ainsi des opportunités d’emploi pour la population locale.

Sur le plan politique, ce partenariat avec l’ATP renforce l’image globale du Rwanda en tant que destination privilégiée pour les compétitions internationales, renforçant son statut en tant qu’organisateur de renom. Theoneste Karenzi a confirmé que le pays est prêt à répondre aux exigences de l’ATP, avec les travaux sur les courts à 95% d’avancement et le reste de l’infrastructure prévu selon le calendrier établi. Parmi les infrastructures en cours de construction à l’IPRC-Kigali Ecology Tennis Club, un club-house abritant des bureaux, des vestiaires, des salles de massage, ainsi qu’une route d’accès, prévue d’être achevée d’ici le 20 février.

L’ATP Challenger Tour débarque à Kigali : Le Rwanda se hisse au sommet du tennis mondial

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité