00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Kwibuka 30 : Le Ministre Bizimana exhorte les jeunes à s’inspirer de l’héroïsme des élèves de Nyange

Redigé par Franck_Espoir Ndizeye
Le 19 mars 2024 à 10:34

Jean-Damascène Bizimana, ministre de l’Unité nationale et de l’Engagement civique, a lancé un vibrant appel aux Rwandais, particulièrement à la jeunesse, afin qu’ils prennent exemple sur le courage et la détermination dont ont fait preuve les élèves de Nyange face à la barbarie génocidaire.

C’est lors de la commémoration du 27ème anniversaire de l’acte héroïque de ces élèves, célébrée lundi 18 mars, que le ministre a tenu ces propos.

En cette nuit du 18 au 19 mars 1997, malgré l’attaque meurtrière des milices Interahamwe, les élèves de Nyange avaient opposé une résistance farouche, refusant de se soumettre à la haine ethnique.

"Le courage manifesté par ces enfants face au mal, tenant ferme pour l’identité nationale, est un témoignage indélébile de la nature sans bornes du courage. Les élèves de Nyange ont légué un héritage d’intrépidité, de patriotisme et d’unité pour tous les Rwandais", a déclaré Dr Jean-Damascène Bizimana.

Le ministre a insisté sur l’importance pour les parents de s’inspirer de l’exemple des Héros de Nyange afin d’éduquer au mieux la jeunesse rwandaise.

"Il est indéniable que ces jeunes élèves ont réalisé ce que leurs aînés n’ont pas pu faire. Nous devons tirer de leur exemple remarquable dans notre vie quotidienne en tant que Rwandais, notamment dans l’éducation et l’encadrement de notre jeunesse pour suivre leurs traces."

Sadi Mutabaruka de la Fondation Jeunesse pour Jeunesse, présent à l’événement, a rendu hommage aux élèves héroïques : "Ils étaient des héros au sens le plus pur, établissant une norme pour les générations futures. La génération actuelle doit s’inspirer de leur unité, qui forme le socle de l’intégrité de notre nation. Ils ont choisi l’unité plutôt que le divisionnisme, même au prix de leur vie."

Kevine Umukundwa, étudiante au Groupe Scolaire Nyange, a renchéri : "Nous tirons d’eux des leçons inestimables - courage, intrépidité - et nous devons exhorter nos pairs à imiter de tels actes héroïques, que ce soit pour la famille ou le pays."

Elle a plaidé pour la création de plus de clubs prônant l’héroïsme et l’unité, dans les écoles comme au sein des communautés.

Immaculata Mukanziye, 74 ans, mère de Marie-Chantal Mujawamariya, l’une des héroïnes estudiantines, a insisté sur l’importance de perpétuer le souvenir de leur bravoure : "À cette époque, il n’y avait aucune distinction entre Tutsi, Twa ou Hutu ; nous vivions ensemble dans l’harmonie. Leur histoire devrait être partagée non seulement à travers le Rwanda, mais dans le monde entier, pour les générations à venir. Elle a été témoin d’innombrables coups de feu tirés par les Interahamwe, et pourtant elle est restée sans peur. Leur héroïsme sera à jamais gravé dans les mémoires."

Nyange est réputée pour l’histoire héroïque de ses élèves. En mars 1997, une milice Interahamwe insurgée s’était introduite dans l’école, pénétrant dans une salle de classe et intimant aux élèves de se séparer, les Tutsi d’un côté, les Hutu de l’autre. Avec un courage remarquable, les élèves refusèrent de se diviser, lançant aux miliciens : "Nous sommes tous Rwandais".

Frustrés, ceux-ci lancèrent des grenades et ouvrirent le feu sur les élèves. Si nombre d’entre eux périrent ce jour-là, d’autres survécurent à ce drame. Aujourd’hui, les élèves de Nyange sont classés parmi les "Imena", ces héros dont l’abnégation et la bravoure resteront à jamais gravées dans la mémoire nationale.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité