00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Kenyatta et Huang Xia unissent leurs forces pour surmonter la crise en RD Congo

Redigé par Franck_Espoir Ndizeye
Le 14 avril 2023 à 03:10

L’ancien président du Kenya, Uhuru Kenyatta, facilitateur du processus de paix de Nairobi mené par la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC), s’est entretenu jeudi 13 avril 2023 avec l’Envoyé spécial des Nations Unies pour la région des Grands Lacs, Huang Xia, au sujet de la crise sécuritaire dans l’Est de la RD Congo.

Kenyatta a souligné que la situation dans l’Est du pays demeure préoccupante, notamment en ce qui concerne les aspects humanitaires et sécuritaires, selon un communiqué du bureau du facilitateur.

"Le défi crucial a été de bâtir la confiance entre les différents groupes combattants et les gouvernements, ainsi qu’entre les communautés, surtout celles touchées par l’insécurité dans la région", a-t-il déclaré.

La question de la confiance est essentielle pour résoudre les problèmes de sécurité dans l’est de la RDC. Il est donc évident que le processus de Nairobi devra intensifier ses actions de renforcement de la confiance, l’un des objectifs clés du travail du facilitateur dans les prochaines semaines, notamment en préparation du processus de Nairobi IV.

Les deux dirigeants se sont rencontrés un jour après que la force régionale de la Communauté d’Afrique de l’Est a déjoué une attaque de milice à Kibumba, une ville évacuée par les rebelles du M23 en décembre 2023.

Huang Xia a exprimé une "préoccupation croissante" quant à la situation dans les Grands Lacs, en particulier l’est de la RDC, bien que des améliorations significatives aient été observées depuis le début du processus de Nairobi.

Kenyatta a insisté sur la nécessité de soutenir non seulement la voie politique du processus de Nairobi, mais également la voie militaire et de renforcer une force neutre pour appuyer les efforts politiques.

"La Force régionale d’Afrique de l’Est (EAC-RF) doit continuer à jouir de la confiance de toutes les parties si elle veut réussir dans son mandat", a-t-il souligné.
Le facilitateur a également insisté sur l’importance de la situation humanitaire de la population, qui requiert une attention et un soutien accrus de la part de la communauté internationale.

De plus, la situation des réfugiés et des personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays, en ce qui concerne leur sécurité, leur réinstallation et la reconstruction de leurs vies et de leurs moyens de subsistance, demeure une préoccupation cruciale du facilitateur.

En outre, il a été souligné que le processus de Nairobi devra accorder une attention accrue à la question des réfugiés et des personnes déplacées, qui constitue désormais le troisième pilier du processus, complété par un volet de développement visant à consolider et à sécuriser les progrès réalisés une fois la paix atteinte.

La réunion a également abordé les défis liés au cantonnement des différents groupes armés, notamment en ce qui concerne leur sécurisation, l’approvisionnement en eau, nourriture, hébergement et sécurité, entre autres besoins essentiels.

Kenyatta a souligné la nécessité de poursuivre la coordination entre le processus de Luanda et celui de Nairobi, élément fondamental pour réussir à instaurer la paix dans l’Est de la RD Congo.

L’importance de limiter la diversité des engagements et des mécanismes dans l’est du pays, notamment en restreignant les nouvelles initiatives bilatérales et multilatérales qui compliquent et rendent confuse la situation de consolidation de la paix et alourdissent le processus de coordination, a également été abordée lors de la réunion, selon le communiqué.

Uhuru Kenyatta, facilitateur du processus de paix de Nairobi mené par la Communauté d'Afrique de l'Est, rencontre l'Envoyé spécial des Nations Unies pour la région des Grands Lacs, Huang Xia, le 13 avril.

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité