00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Kenya : le Pasteur des "bébés miracles" acquitté du Trafic d’Enfants

Redigé par Franck_Espoir Ndizeye
Le 18 juillet 2023 à 09:28

Un pasteur évangélique kényan soupçonné d’avoir orchestré un réseau de vol d’enfants qu’il présentait comme des "bébés miracles", fruits de ses prières, a été relâché après avoir été acquitté par un tribunal de Nairobi pour insuffisance de preuves.

Gilbert Deya, un ancien tailleur de pierre qui avait émigré à Londres dans les années 1990, était accusé d’avoir enlevé cinq enfants entre 1999 et 2004.

Cependant, Robison Ondieki, un magistrat du tribunal de Nairobi, a décidé qu’il n’y avait pas suffisamment de preuves produites par l’accusation pour poursuivre l’affaire.

"Les charges étaient inventées et ne pouvaient pas être retenues devant un tribunal", a déclaré l’avocat du révérend, John Swaka, à l’AFP, tout en assurant que son client était "très heureux" de cette décision.

Gilbert Deya, qui possède plusieurs églises, dont certaines à Londres, Liverpool et Nottingham, avait été extradé du Royaume-Uni vers le Kenya en 2017 après une bataille juridique qui avait duré près d’une décennie.

Le pasteur et sa femme, Mary, prétendaient pouvoir aider les femmes infertiles ou ménopausées à tomber enceintes en seulement quatre mois, sans avoir de relations sexuelles, grâce à leurs prières.

Selon l’accusation, les bébés avaient en réalité été volés, principalement dans la maternité de l’hôpital de Pumwani à Nairobi, un quartier pauvre de la capitale.

Selon Africa News, le Kenya, pays majoritairement chrétien en Afrique de l’Est, compte environ "4 000 églises", d’après les chiffres officiels, parmi lesquelles se trouvent des églises dirigées par des pasteurs autoproclamés sans formation théologique.

La découverte, en avril dernier, des corps de fidèles liés à une secte qui pratiquait la privation de nourriture afin de "rencontrer Jésus-Christ" a soulevé des interrogations sur la nécessité d’une réglementation plus stricte des églises.

À ce jour, près de 400 corps ont été retrouvés dans la forêt de Shakahola sur la côte kényane, où opérait cette secte. Le leader de cette secte, Paul Nthenge Mackenzie, un ancien chauffeur de taxi de 50 ans autoproclamé pasteur, est actuellement inculpé de terrorisme.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité