00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Kagame s’insurge contre toute violence conjugale envers les femmes

Redigé par Franck_Espoir Ndizeye
Le 8 mars 2024 à 06:21

Lors de la célébration de la Journée internationale de la femme vendredi 8 mars 2024, le Président Kagame a fermement condamné la violence conjugale, soulignant qu’aucune justification ne peut être accordée aux hommes qui maltraitent leurs épouses, une pratique qui s’écarte profondément des valeurs culturelles rwandaises.

La cérémonie, qui s’est tenue à BK Arena à l’échelle nationale, a vu la participation du Président Kagame, de la Première Dame Jeannette Kagame, ainsi que de nombreux leaders nationaux issus de divers secteurs, y compris le secteur privé et des chefs religieux.

Dans son allocution, le Président Kagame a mis en lumière le rôle crucial des femmes dans la renaissance du Rwanda après les tragédies historiques qu’a connues le pays, notamment le génocide perpétré contre les Tutsi il y a 30 ans, qui a dévasté la nation.

Il a déclaré : « La Journée internationale de la femme n’est pas seulement importante dans l’histoire de notre pays mais également dans le cadre de sa reconstruction. Malgré un passé douloureux, les femmes ont été au cœur de la reconstruction du Rwanda. »

Il a poursuivi en reconnaissant l’importance de la contribution des femmes à la libération du pays et à sa lutte pour la liberté, affirmant que leur rôle va bien au-delà de la maternité et de l’éducation des enfants, incluant également le soutien et le développement des hommes. Selon lui, les femmes sont le pilier du foyer, jouant un rôle indispensable dans le soutien et la stabilité du noyau familial.

Le Président Kagame a souligné la responsabilité considérable que les femmes assument tant au sein du foyer qu’à l’extérieur, remettant en question la pertinence de tout débat sur les droits des femmes et appelant à éliminer tout obstacle se dressant sur leur chemin. Il a exprimé son incompréhension face à ceux qui questionnent la nécessité de promouvoir les droits des femmes, les considérant comme essentiels pour le bien-être et la paix au sein de la société.

Insistant sur l’inacceptable de la violence, en particulier celle exercée contre les femmes, le Président Kagame a affirmé que la violence est une extrémité qui ne devrait jamais être tolérée.

Il a déclaré : « Aucune femme ne devrait subir de violence. Cela est contraire aux principes fondamentaux de notre culture rwandaise et ne doit pas être perçu comme une norme acceptable. »

Le discours a également mis en exergue l’importance du respect mutuel entre conjoints, essentiel au développement familial et national.

Le Président Kagame a souligné les progrès réalisés par le Rwanda dans l’émancipation des femmes, notant les bénéfices tangibles de cette politique sur le développement du pays. Il a conclu en saluant la sagesse et l’intelligence des femmes rwandaises, dont beaucoup ont évité de s’impliquer dans le génocide perpétré contre les Tutsi, reflétant ainsi leur force et leur importance dans la société.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité