00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Inversion de récit, l’industrie pétrolière au service du climat, selon al Jaber

Redigé par Jean Jill Mazuru
Le 3 octobre 2023 à 09:17

Le président de la COP28, Sultan al-Jaber, en même temps dirigeant d’ADNOC (Abu Dhabi National Oil Company), a émis un jugement favorable quant au rôle de l’industrie pétrolière dans la lutte contre le changement climatique. Il a vivement encouragé les acteurs du secteur à "faire taire les sceptiques".

S’exprimant lors d’une conférence sur l’énergie à Abu Dhabi, al-Jaber a reconnu que "pendant trop longtemps, cette industrie a été vue comme faisant partie du problème, n’agissant pas assez, bloquant même dans certains cas le progrès".

Cependant, il a souligné l’opportunité présente pour l’industrie de "montrer au monde que vous êtes au cœur de la solution".

Il a ajouté que ce secteur avait le potentiel de "changer le débat mondial" et qu’il était temps de "faire taire les sceptiques".

Dans un élan d’encouragement, al-Jaber a exhorté ses homologues à être "plus ambitieux" dans leurs objectifs de réduction des émissions de CO2 et à investir davantage dans les énergies renouvelables, l’hydrogène et les technologies de capture de carbone.

Nommé par son pays pour diriger la conférence de l’ONU sur le climat (COP28) qui s’ouvrira le 30 novembre à Dubaï, al-Jaber a généré des inquiétudes parmi les défenseurs de l’environnement.

Cependant, il a réitéré que la sortie progressive des hydrocarbures était "inévitable et essentielle", tout en insistant sur la nécessité d’un "plan de transition énergétique juste, rapide, équitable et responsable".

Parallèlement, Haitham Al-Ghais, secrétaire général de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), a qualifié les appels à stopper les investissements dans les hydrocarbures de "contreproductifs".
Selon lui, l’industrie pétrolière requiert à elle seule 600 milliards de dollars d’investissements annuels, somme "nécessaire pour assurer la sécurité énergétique en Europe et dans le reste du monde", a- t-il affirmé.

Ce rendez-vous à Abu Dhabi a donc été l’occasion pour les figures du secteur pétrolier arabes, de souligner son importance, tout en appelant à une refonte ambitieuse des pratiques en cours en vue d’une transition énergétique plus harmonieuse et responsable.

Sultan al-Jaber, président de la COP28, et dirigeant d'ADNOC, encense un engagement renouvelé de l'industrie pétrolière vers une transition énergétique responsable

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité