00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Gabiro Agri-business Hub : L’Appel de Ngirente aux Investisseurs

Redigé par Franck_Espoir Ndizeye
Le 10 novembre 2023 à 12:03

Le Premier ministre Dr. Édouard Ngirente a lancé un appel aux investisseurs pour susciter leur intérêt envers le projet Hub Agro-industriel de Gabiro (GAHP) phase II au Rwanda, dans le but d’accélérer les efforts du pays en matière de sécurité alimentaire.

Jeudi 9 novembre, lors d’une session de présentation des opportunités d’investissement au Rwanda, en marge du Forum africain de l’investissement 2023 à Marrakech, au Maroc, le Premier ministre a souligné la croissance constante de l’économie rwandaise au cours des deux dernières décennies.

Cette croissance repose principalement sur l’agriculture, qui génère plus de 70 % des emplois dans le pays.

Pour attirer l’attention des investisseurs sur certaines opportunités inexploitées, il a mentionné l’ambition du pays en matière d’agriculture visant à augmenter les exportations de cultures à haute valeur ajoutée et à garantir la sécurité alimentaire grâce à l’initiative de l’Hub Agro-industriel de Gabiro (GAHP), en collaboration avec différents partenaires.

Ce hub a été conçu pour répondre aux besoins de sécurité alimentaire du pays, rééquilibrer la balance commerciale où les importations l’emportent encore sur les exportations, et développer un écosystème agricole avancé avec une chaîne de valeur moderne dotée d’une infrastructure hydraulique de pointe, de systèmes d’irrigation innovants, d’opérations de transformation agro-industrielle à haute valeur ajoutée, et d’autres activités agrotechniques tout au long de la chaîne de valeur.

Il utilise un système d’irrigation goutte-à-goutte, qui a le potentiel d’économiser jusqu’à 80 % d’eau et de nutriments en permettant à l’eau de s’écouler lentement depuis des tubes jusqu’aux racines, soit depuis la surface du sol, soit enfouie en dessous.

"Nous vous encourageons à vous associer au Rwanda, car nous nous apprêtons bientôt à lancer la Phase 2 de ce projet", a déclaré Ngirente.

Il a également présenté d’autres domaines d’opportunités d’investissement, notamment un hub médical national avancé pour faciliter le transfert de nouvelles technologies, encourager la recherche et promouvoir la fabrication pharmaceutique et de vaccins.

De plus, il a évoqué la possibilité d’investir dans le secteur minier à travers l’exploration, l’extraction, la transformation et la vente de minéraux.

Le Rwanda dispose de ressources minérales diversifiées, notamment les 3T (étain, tungstène, tantale), l’or, les minéraux lithiumifères, les gemmes et les matériaux industriels.

Ngirente a appelé les investisseurs et les chefs d’entreprise à privilégier le Rwanda comme destination d’investissement afin de tirer parti du potentiel existant dans le pays.

"Je tiens à souligner que le Rwanda est engagé dans la mise en œuvre de programmes visant à faciliter les affaires et à promouvoir l’investissement privé. Nous croyons fermement qu’une transformation réussie ne peut être réalisée qu’à travers des partenariats solides entre le secteur public et le secteur privé."

En 2017, une étude a identifié 52 zones au Rwanda riches en pierres précieuses, dont 37 ont déjà reçu des autorisations d’exploitation minière. Parmi ces zones, dix n’ont pas encore entamé officiellement leur exploitation, tandis que cinq se trouvent à l’intérieur d’aires protégées.

À l’échelle mondiale, le Rwanda occupe respectivement la troisième place pour les minéraux de coltan, la douzième place pour la cassitérite et la huitième place pour le wolfram, selon divers rapports.

Le Premier ministre, Dr. Edouard Ngirente, a souligné que le Rwanda maintient ses efforts visant à faciliter l’investissement et accorde une priorité au secteur privé dans le but de stimuler le développement économique du pays.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité