00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Evacuations massives des ressortissants étrangers au Soudan

Redigé par Henriette Akimana
Le 24 avril 2023 à 03:01

Les affrontements entre l’armée soudanaise et les groupes paramilitaires au Soudan ont provoqué une série d’opérations d’évacuation pour les ressortissants étrangers.

Les violences, qui durent depuis deux semaines, ont poussé plusieurs pays à rapatrier leurs citoyens, notamment le Kenya, l’Ouganda et la France.

La France a organisé deux rotations les 23 et 24 avril entre Khartoum et Djibouti, permettant l’évacuation de 388 personnes, dont des ressortissants français et d’autres nationalités.

Parmi les évacués figurent des citoyens d’Allemagne, d’Autriche, de Danemark, de Finlande, de Grèce, de Hongrie, d’Italie, d’Irlande, des Pays-Bas, de Roumanie, du Royaume-Uni, de Suède, de Suisse, d’Afrique du Sud, du Burundi, d’Éthiopie, du Lesotho, du Maroc, de Namibie, du Niger, d’Ouganda, du Rwanda, du Soudan, des États-Unis, du Canada, de l’Inde, du Japon et des Philippines.

L’ambassadeur de France au Rwanda, Antoine Anfré, a qualifié cette mission de "solidarité active" sur son compte Twitter.

De leur côté, le gouvernement kényan prévoit d’évacuer jusqu’à 400 citoyens par voie terrestre et aérienne via quatre pays, dont l’Éthiopie.

L’Ouganda, quant à lui, envisage d’évacuer 300 ressortissants, dont des diplomates, des hommes d’affaires, des étudiants et des pèlerins du Hajj.

Le ministre kényan des Affaires étrangères, le Dr Alfred Mutua, a remercié le Sud-Soudan, l’Éthiopie, l’Égypte et l’Arabie saoudite pour avoir autorisé le survol de leurs espaces aériens par les avions kényans.

L’ambassadeur Rashid Ssemuddu, envoyé de l’Ouganda à Khartoum, a déclaré que l’ambassade avait loué six bus longue distance pour transporter les évacués à travers la frontière éthiopienne, d’où ils prendront un vol pour Entebbe.

Ces évacuations interviennent alors que les combats au Soudan continuent de faire rage, et les pays concernés appellent à une résolution rapide du conflit pour garantir la sécurité de leurs citoyens.

Les affrontements entre l’armée soudanaise et les groupes paramilitaires au Soudan ont provoqué une série d’opérations d’évacuation pour les ressortissants étrangers.

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité