Urgent

Dormir.....Dormir.....Dormir.....

Redigé par Kanyana Kabale Bernard
Le 29 avril 2020 à 01:55

Le poete Kanyana Bernard continue ses reflexions sur cet invite dont on ne souhaite pas le bienvenu, le Covid19. Il prolonge sa pensee sur la lutte contre lui y compris le confinement.

Est (encore) l’une des stratégies pour chasser l’ennui
Durant GUMA MU RUGO confinement qui nuit
Déjà à la liberté de ceux-là qui en ont joui
Sans nuire aux clauses des droits promus par l’ONU

Dormez mais prenez soin de vous réveiller pour faire la vaisselle
Et transvaser votre stock de riz pour en tirer une fine pluie
De grains de riz à cuisiner ; à bien cuisiner pour les servir à table où luit
Le soin entretenu par monsieur, madame et les enfants, désormais –tous- assis
A domicile à attendre la fin de coronavirus qui s’est introduit

Sur la planète en invité grossier venu éteindre toutes les grandes puissances
Réduites en impuissance criblée et paralysée par un petit ennemi invisible aux ailes
D’albatros méchant qui circule partout au monde jusque dans des palais gardés
Par des hommes en armes munis de munitions qui valent plus que les prix des bidonvilles
Alors que des Midugudu, habitats regroupés germent partout ailleurs comme des ails

Le micro ennemi ne touche à rien, ni bombe atomique, ni missile ni autre arme innouie
Fabriquée avec l’intention d’auto-déstruction-démolition du monde sans qu’il n’ait nui.
Ne dormez donc pas , chers compatriotes au sein de l’universelle large patrie élargie
Où tous avons droit de vivre tout en protégeant tout contre la violation du droit à la vie
Dans un environnement sain qui n’a jamais demandé d’être détruit par des instruits
Oui , droit à la vie saine, avec assurance santé sans discrimination raciale en démocratie
Oui, oui… la vie qui vaut toute vie, même agressée par coronavirus qui n’a pas choisi
Entre la santé engraissée et la santé marastique et/ou kwashiorkorée, en venant ; oui
Il n’a pas craint vos armes entassées et votre volonté de détruire tout perçu en ennemi
Et démolir ce que personne n’a bâti ; ce qui n’a requis aucune autorisation de bâtir
Ne dormons que d’un œil et préparons-nous à exiger un désordre au sein de cet ordre établi
Dit ordre mondial ridicule que plus d’un défie, à l’exemple de coronavirus. Cet ordre est honni

Même agressé (e) par la toux sèche, la fièvre, la gorge qui fait mal et la difficulté respiratoire
Même chez ceux qui habitent des villas d’où ils observent, les leurs en train de périr en taudis
Dites-vous, comme Lafontaine que “tous en étaient frapés mais tous n’en mourraient pas”
C’est la pure vérité qui ne scie aucune liberté d’expression brandie en démocratie
Isolez-vous et suivez tout, tout en vous soignant par ce qui est à la portée de la main nue
Ou fragilisée par la géopolitique universelle pour laquelle tout revenu impur doit maigrir
Et être baptisé “revenu des démunis toujours condamnés à n’être que des éternels démunis”
A l’exemple des Etats les Plus Pauvres du monde dont Madagascar qui a prouvé que prévenir
Et guérir cette pandémie qui fait un séisme physique, physiologique et mental chez lui
Est moins auto-médication que débrouillardise dans la solution locale pour quelque survie,

Lorsque vous êtes confinés et isolés , malades, malades imaginaires inséminés -contaminés
Qui n’avez que les céphalées mêlées à la grippe. Il y a plus de peur que de mal, voyez vous
Coronavirus ne peut être soigné sans produits pharmaceutiques. La chloroquine ne l’est plus
Ou plutôt, il ne l’est plus pour covid-19, pour avoir provoqué des effets secondaires sur 10%
Des patients qui n’ont presque jamais avalé la nivaquine, la quinine 050... pour soigner PALU.

Que la réprobation de l’OMS et les mises en garde de l’Académie française de médecine
Ne viennent troubler la prise en charge pour sauver des vies humaines des pairs, localement
Epargnez leur de la mort et soignez-les par des soins comme ces soins séculaires contre PALU
Pour lesquels la science a toujours expérimenté, même la quinine pour bétail prescrite à nous
Comme si tout malade de PALU serait proche de la bête de somme, même en des jours impies.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité