00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Discours de haine : le Ministre de la Défense sonne l’alarme à l’ONU

Redigé par Franck_Espoir Ndizeye
Le 23 octobre 2023 à 05:40

Face à une montée inquiétante de la désinformation et des propos haineux menaçant la stabilité mondiale, l’appel à une action déterminée pour protéger les civils résonne lors de la conférence des Nations Unies à Kigali, lundi 23 octobre 2023.

Le Ministre de la Défense, Juvénal Marizamunda, a souligné l’importance de s’attaquer aux défis croissants auxquels sont confrontées les missions de maintien de la paix à travers le monde.

Il a mis en lumière le rôle crucial de la lutte contre les discours de haine, soulignant leur nature insidieuse qui entrave le dialogue constructif et engendre des divisions sociales.

"Les discours de haine", a-t-il insisté, "agissent comme un catalyseur de la discrimination, brisant la cohésion sociale et perpétuant la marginalisation et la stigmatisation des communautés ciblées en fonction de diverses identités."

S’appuyant sur la tragique histoire du Rwanda, Marizamunda a évoqué les conséquences dévastatrices de la désinformation et de la propagande extrémiste, qui ont abouti à de massives atrocités.

Il a exprimé sa préoccupation face à la persistance de telles idéologies dangereuses, notamment incarnées par les activités des FDLR dans l’est de la République démocratique du Congo.

"Malgré de multiples avertissements, y compris ceux de la commission des droits de l’homme de l’ONU, des mesures insuffisantes sont prises pour freiner la propagation de la désinformation et des discours de haine," a déclaré Marizamunda.

Reconnaissant le rôle de la technologie, le Ministre a appelé à un effort mondial concerté pour utiliser la technologie de manière efficace contre les fausses narratives. Soulignant l’impact néfaste de la manipulation de l’information, il a insisté sur l’urgence de combler les lacunes capacitives par la littératie numérique et l’intégration de la communication stratégique à tous les niveaux de commandement.

Martha Pobee, Secrétaire générale adjointe des Nations Unies pour l’Afrique, a souligné la nécessité de stratégies de communication complètes alignées sur les priorités politiques et de sécurité.

Joost Flamand, Directeur de la politique de sécurité au ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas, a mis en avant les défis continus auxquels sont confrontées les missions de maintien de la paix de l’ONU, soulignant l’importance cruciale d’obtenir le soutien et la confiance locaux.

Réaffirmant l’engagement du Rwanda à déployer un personnel bien équipé avec un fort engagement envers la protection des civils, le Ministre Marizamunda a mis l’accent sur la nécessité de contrer la désinformation.

Le Rwanda est actuellement le 4ème plus grand contributeur aux opérations de maintien de la paix de l’ONU au Soudan du Sud (UNMISS) et en République centrafricaine (MINUSCA).


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité