00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Diplomatie : vers la normalisation entre le Burundi et le Rwanda

Redigé par Tite Gatabazi
Le 4 mai 2022 à 01:44

Le propos du Ministre Burundais des Affaires étrangères et de la coopération, Albert Shingiro, est rassurant quant à l’état des relations entre son pays et le Rwanda.

Cette voix fondée et autorisée indique que le niveau des relations est plutôt satisfaisant. Et qu’il reste des points mineurs qu’il faudra évacuer incessamment.

C’est ce 3 mai 2022 qu’il a fait cette déclaration quand il s’adressait au parlement pour présenter les réalisations de son ministère au cours du dernier trimestre.

Il a indiqué que des efforts ont été mis dans le renforcement des relations diplomatiques, plus particulièrement avec le Rwanda.

Et les résultats sont probants, mais on continue pour arriver à un niveau satisfaisant pour nos deux pays.

Parmi les points d’achoppements figure la question des individus qui sont poursuivis pour tentative de coup d’état de 2015.

Il souhaite qu’ils soient extradés par le Rwanda. Ce qui serait pour lui un gage important dans l’amélioration des relations entre les deux pays.

Le Burundi souhaite ardemment que le Général Godefroid Niyombare, considéré comme le cerveau du putsch manqué soit traduit devant la justice de son pays.

En effet, c’est après le coup d’état avorté que les massacres conduit par les Imbonerakure, la jeunesse du parti au pouvoir CNDD FDD amenant une bonne partie de la population vers le chemin de l’exil.

Le Rwanda explique que les Burundais accueillis y résident en qualité de réfugiés et relèvent ainsi du mandat du haut-commissariat des nations unies pour les refugies « HCR ».

Sur la voie du réchauffement des relations entre les deux pays, plusieurs organes de l’Etat de part et d’autre ont eu des sessions de discussions nourries. Tant des civils que des militaires et mêmes ceux en charge des services de renseignement.

C’est grâce à ces rencontres qu’il y a eu des extraditions à la fois des éléments de RED Tabara pour le Burundi et du FLN pour le Rwanda.

Dans ce même ordre, le ministre rwandais de la défense, le Général Albert Murasira était porteur d’un message du Président Kagame à son homologue Burundais Ndayishimiye le 15 mars dernier.

Ceci était intervenu après la visite en janvier 2022 du Ministre Burundais Ezechiel Nibigira qui était porteur d’un message du Président Ndayishimiye à son homologue Rwandais.

Le Burundi souhaite apurer toutes les questions à l’ordre du jour préalablement à la réouverture des frontières terrestres.

A la racine des efforts conjoints, il y a une lacune propre aux négociations intergouvernementales.

Cette présentation circonstanciée reste sujette des aléas des dynamiques de politiques intérieures, des enjeux des relations bilatérales et internationales dont les soubassements peuvent parfois être contradictoires.

Il appartient aux responsables de se hisser aux défis de leur époque et éviter les mauvais choix découlant des tropismes historiques.

Albert Shingiro, Ministre des Affaires Etrangères lors de son audition au Parlement
Un parterre des différentes autorités lors de l’audition du Ministre

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité