00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Deux soldats sud-africains tués et trois blessés en RDC

Redigé par Bazikarev
Le 16 février 2024 à 08:30

Le Force Nationale de Défense Sud-Africaine (SANDF) a annoncé, dans un communiqué émis le jeudi 15 février 2024, la mort de deux de ses soldats et trois blessés lors d’une attaque par un tir indirect dans l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC).

L’incident tragique s’est produit le mercredi 14 février 2024, aux alentours de 13h30, lorsqu’un obus de mortier a atterri dans l’un des camps militaires du contingent sud-africain près de Goma.

Les soldats affectés faisaient partie de la mission de la Communauté de Développement de l’Afrique Australe (SADC) déployée en RDC pour assister le gouvernement congolais dans ses efforts visant à rétablir l’ordre.

Suite à cette attaque, les trois militaires blessés ont été immédiatement transportés à l’hôpital le plus proche à Goma pour recevoir les soins médicaux nécessaires. Les détails spécifiques concernant l’origine et les auteurs de l’attaque restent flous, une enquête approfondie étant en cours pour élucider les circonstances exactes de ce drame.

La ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Mme Thandi Modise, accompagnée du vice-ministre de la Défense et des Anciens Combattants, M. Thabang Makwetla, du secrétaire à la Défense par intérim, Dr Thobekile Gamede, et du chef de la SANDF, le général Rudzani Maphwanya, ont exprimé leurs condoléances les plus sincères aux familles des soldats décédés et ont souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

Cet incident marque la première confirmation officielle de pertes sud-africaines dans le conflit opposant les forces armées de la RDC (FARDC) et leurs alliés aux rebelles du M23, soulignant les risques auxquels sont exposés les soldats de la SADC engagés dans cette mission périlleuse.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité