00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Déclaration de guerre contre le Rwanda par Tshisekedi

Redigé par Tite Gatabazi
Le 19 décembre 2023 à 04:57

La citation "L’enfer, c’est les autres" est une phrase célèbre du philosophe existentialiste français Jean-Paul Sartre. Au fur et à mesure que ses trois personnages se côtoient, ils commencent à se juger et à se torturer mutuellement. Ils sont incapables de s’entendre et de trouver une quelconque forme de paix.

La rhétorique de la guerre a envahi tous les discours de Tshisekedi s’agissant du Rwanda. Ce décalage résulte d’une évolution sémantique mal ficelée, dont les premières manifestations remontent aux affrontements entre le M23 et les FARDC et qui culmine dans cette déclinaison qui frise l’obsession, sa déclaration de guerre sur la radio Top Congo après l’avoir proclamé en meeting la veille. Il est désormais attesté que Tshisekedi fait une fixation sur le Rwanda, il n’y a pas d’autre mot.

Le 4 décembre 2022 devant 250 jeunes venus de 26 provinces du pays, Félix Tshisekedi a appelé les Congolais à faire la différence entre le peuple rwandais et le régime de Paul Kagame.

« Ils ont besoin de notre aide pour se libérer. Cela n’a rien à voir avec ce que leurs dirigeants sont en train de leur imposer. Donc, ne les regardez pas comme des ennemis, mais comme des frères qui ont besoin de notre solidarité pour nous débarrasser et débarrasser l’Afrique de ce genre des dirigeants rétrogrades », a-t-il déclaré.

Durant toute la campagne électorale, son discours était centré sur les candidats de l’étranger et le soutien imaginaire du Rwanda a ces derniers.

Lors d’un meeting tenu le vendredi 15 décembre 2023 à Tshikapa, dans la province du Kasaï, dans le cadre de sa campagne électorale, Tshisekedi comme à l’accoutumée a parlé « guerre ».

« Certains candidats des étrangers sont soutenus par Paul Kagame. Ils ne veulent pas que les Congolais vivent en paix. Un ancien président de la CENI, qui a détourné des fonds dans ce pays, s’est rallié à Kagame pour combattre notre nation. Ce complot contre la République ne se réalisera pas. Nous ne voulons plus de guerre chez nous. Si Monsieur Kagame cherche la guerre contre nous, nous le combattrons. Cette fois-ci, je ne veux plus de conseils », a-t-il déclaré.

Tshisekedi a posé des actes pour mettre en application son projet. Il a fait alliance avec les FDLR, il a reçu en audience le dissident rwandais, ancien ambassadeur Eugène Gasana.

L’opinion a retenu qu’au moment où Tshisekedi s’époumonait sur sa fameuse guerre, les grands de ce monde étaient présents à Kigali. Le président rwandais Paul Kagame a inauguré, lundi à Kigali, une usine de production de vaccins, réalisée en coopération avec le laboratoire allemand BioNTech.

L’usine comprend une unité de production intégrée appelée BioNTainer, conçue pour la fabrication d’un ensemble de vaccins ARN messager.

D’une capacité prévisionnelle de 50 millions de doses par an, cette usine a été réalisée en vertu d’une convention signée en 2021 par le gouvernement rwandais et BioNTech. Elle sera la deuxième à l’échelle du continent en termes de production, derrière l’usine de Benslimane au Maroc.

La cérémonie d’inauguration a été rehaussée par la présence de plusieurs personnalités et responsables africains, dont notamment le président sénégalais Macky Sall, le président ghanéen Nana Akufo-Addo, le président de la Commission de l’Union africaine Moussa Faki Mahamat et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.

Ces vaccins soigneront même les congolais.

Le Rwanda a accueilli le 73e Congrès de la FIFA en mars 2023. Un Congrès électif qui déterminera l’identité du président de la Fifa pour quatre ans.

Du 20 au 25 juin dernier, le Président Kagame accueillait le sommet du Commonwealth qui réunissait les dirigeants du groupe de 54 nations, le prince Charles, le Premier ministre britannique Boris Johnson et des dizaines de dirigeants mondiaux lors d’un sommet étincelant, quelque 5 000 délégués étaient présents au Rwanda.

Le Rwanda est devenu le lieu des rendez-vous des grandes conférences internationales, ce qui prouve à suffisance, sa prospérité et sa stabilité. En termes de sécurité, d’infrastructure : les hôtels, les routes, les hôpitaux, la qualité des services proposés en tête desquelles la connexion internet… Manifestement, le monde est l’hôte du Rwanda.

Conclusion

Tshisekedi fait diversion, son bilan est zéro.

On n’a pas oublié la démission fracassante de Jeff Nyagah, le patron de la force régionale.

Le général kenyan qui commandait la force régionale de la Communauté d’Afrique de l’Est (EARCF) avait posé sa démission, le 27 avril 2023 a qui Tshisekedi reprochait son inaction face au M23, tandis qu’il lui dénonçait des intimidations et pressions politiques dans un courrier de sa démission.

Les congolais réclament l’argent de la RAM, la coupe d’Afrique des nations dans des stades flambants neufs à Moanda, l’université de Mbandaka, les 8 avions de Congo Airways, les maisons préfabriquées des militaires, les salaires des fonctionnaires, les bateaux de pêches, le taux du dollar, les prix sur le marché : il ne veut surtout pas qu’on en parle, alors il convoque le Président Kagame et le Rwanda dans ses discours décousus.

Les congolais savent pourtant que Tshisekedi est un faussaire, qu’il a présenté un faux diplôme en 2018, qu’il vient de s’offrir une résidence secondaire à Bruxelles qui vaut 6,5 millions d’euros mais de tout ça il veut dissimuler.

La guerre est une affaire trop grave pour la confier à Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo, un irresponsable, un menteur, un type inconstant et versatile. Il a déçu, il a trahi, il est trop compromis et ça les congolais le savent.

Monseigneur MUTEBA Fulgence, archevêque métropolitain de Lubumbashi qui en sait beaucoup plus et qui a déclaré « Tshisekedi doit se libérer des pasteurs et des charlatans assoiffés d’argent ».

Tshisekedi délire ou joue avec le feu. Dans les deux cas, il sera perdant. Il aura la guerre et le déshonneur.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité