00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

De la supériorité militaire aux victoires diplomatiques du M23

Redigé par Tite Gatabazi
Le 23 décembre 2022 à 05:12

Dans ses affrontements avec la coalition FARDC/FDLR, Nyatura, Mai Mai, Pareco et autres, le M23 a prouvé à suffisance sa supériorité militaire.

Depuis plus d’un an, chaque fois qu’on signale les hostilités entre eux, on apprend aussitôt après que le M23 a gagné du terrain.

C’est ainsi qu’il était arrivé jusqu’à Kibumba aux portes de Goma après avoir défait la coalition des forces négatives et les FARDC.

Le dernier mini-sommet de Luanda du 24 novembre 2022 avait un élément nouveau. Celui-ci indiquait la zone de retrait du M23 et la nommait : le mini-sommet demandait au M23 de se retirer dans le Sabyinyo. Une grande première.

Ce dernier avait sorti un communiqué indiquant qu’il se soumettrait volontiers aux injonctions des Chefs d’Etats de la région à la condition de rencontrer le médiateur et que les modalités pratiques lui soient mis sur la table.

A la surprise générale, le 14 décembre 2022, on apprenait qu’une réunion inédite se tenait à Kibumba, c’est dans le fief du M23 entre les FARDC, la Monusco, la force Est Africaine, le mécanisme conjoint de vérification et le M23.

Tout un symbole de voir les délégués des FARDC s’asseoir à la même table avec ce mouvement décrié par Kinshasa comme terroriste.

On assistait ainsi à une montée en puissance mais progressive de la stratégie diplomatique du M23.

Voilà que le 23 décembre 2022, de manière unilatérale, le M23 décréte qu’il accepte de céder ses positions de Kibumba, a vingt-cinq kilomètres de Goma, aux forces Est Africaines et se retire.

La cérémonie de remise des positions initialement occupées par le M23 a eu lieu à Kibumba devant la presse.

Un geste lourd de sens de bonne volonté au nom de la recherche de la paix.

En prenant en compte les moments forts et ses variations depuis novembre 2021, on réalise les ressources diplomatiques insoupçonnées du M23.

On aura peut-être le temps d’évoquer les défis évidents ou insidieux, permanents ou nouveaux auxquels reste confronter le M23.

Mais d’ores et déjà, on peut considérer les deux coups de Kibumba comme une véritable prouesse diplomatique pour ce mouvement dont les revendications restent légitimes.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité