00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Coopératives en crise : le parlement donne six mois au gouvernement

Redigé par Henriette Akimana
Le 12 octobre 2023 à 07:38

La Chambre des députés a imparti un délai de six mois au ministère du Commerce et de l’Industrie, pour établir un mécanisme de contrôle efficace des coopératives pour garantir leur bon fonctionnement et la réalisation de leurs missions.

Ce mandat découle de la séance du Parlement du 11 octobre 2023 où le rapport de la Commission économique et commerciale a été examiné. Le document mettait en lumière les conclusions du Vérificateur général des finances de l’État relatives à l’Institut de l’Autorité nationale de développement coopératif (RCA).

Cet audit, couvrant la période du 1er juillet 2018 au 30 juin 2023, s’est penché sur la progression des coopératives, leur encadrement et leur suivi réglementaire.

Plusieurs lacunes ont été pointées, notamment un manque de statistiques exhaustives par district et des discordances dans les chiffres relatifs aux coopératives.

Munyangeyo Théogène, président de la Commission économique et commerciale, a souligné : « Les données des coopératives ne concordent pas toujours avec celles des régions. » De plus, certaines coopératives ne respectent pas le cadre légal en vigueur, et la RCA ne semble pas assurer le suivi des directives qu’elle émet.

Parmi les autres faiblesses, l’absence de directives claires pour la mise en place et le suivi des engagements coopératifs ainsi que la non-exploitation de la technologie CMIS (Cooperative Management Information System), pourtant acquise à hauteur de 206 millions de Frw, sont particulièrement préoccupantes. Selon Munyangeyo Théogène, cette sous-utilisation serait due au manque de formation des employés dédiés.

La députée Christine Bakundufite a souligné le manque de clairvoyance dans la gestion des fonds alloués à cette technologie. « Avant d’investir une somme aussi conséquente, il aurait fallu former ceux qui sont censés l’utiliser », a-t-elle commenté.

La Commission économique et commerciale a identifié parmi les priorités la régularisation des coopératives non répertoriées. Elle appelle à une action rapide et concertée pour remédier à ces manquements.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité