Urgent

Contrats de Performance entre les maires et Kagame : quel impact sur l’assistance sociale et le développement des districts ?

Redigé par NDJ
Le 2 novembre 2020 à 10:49

La signature des contrats de performance des Maires des districts du pays devant le Président de la République, Paul Kagame, a été un événement remarqué de la fin de la semaine écoulée. Retour sur cet événement qui donne une couleur particulière au mode de gouvernance rwandais.

Ce vendredi 30 octobre 2020, il est organisé une session de signature de contrat de performance entre les 30 maires de districts et le Président de la République, Paul Kagame. Quelle est leur impact sur le psychique du maire ? Comprend-il qu’il lui est donné un grand ascendant sur ses fonctions en faisant preuve d’esprit d’initiative et de créativité pour faire évoluer les conditions de vie de ses gouvernés tout en multipliant les infrastructures socio économiques dans son territoire ?

La cérémonie commence par montrer les maires de districts qui ont été les plus performants pour la période 2019-2020. Le Maire de Nyaruguru, M. François Habitegeko est cité en tête de liste avec 84% de note. Il est suivi par Ange Sebutege de District Huye, 82.8%. Tous les deux districts se donnent des frontières. Ils sont dans la Province du Sud. Enfin, la troisième mention échoit à M. le Maire de Rwamagana, 82.4%.

Les trois derniers étant Nyabihu, Karongi et enfin Rusizi (54%), tous de la Province de l’Ouest.

Le contrat concerne le plan des activités à réaliser tel que signé devant le Chef de l’Etat au début de l’année. C’est dire que l’évaluation est plus quantitative que qualitative. La question revient à demander ou à constater di le maire a réalisé toutes les activités qu’il s’est engagé devant le Chef de l’Etat à accomplir au tout début de l’année.

« Désormais, sauf pour certaines activités comme la collecte des contributions populaires pour l’assurance de santé, Mutuelle de Santé, toutes les activités dont les infrastructures listées par le maire seront côtées maximum 100% ou zéro selon qu’il les aura complètement accomplies ou qu’il aura échoué à les parachever », a annoncé le Premier Ministre, Dr Edourd Ngirente, qui présidait en second la cérémonie qui s’est déroulée à l’Hôtel Epic de Nyagatare dans le Mutara, à l’Est du Pays.

Les activités listées par les maires à réaliser au cours de cet exercice 2020-21 sont en rapport avec la réhabilitations des activités mises à mal par cette période de la pandémie du Covid19.

Beaucoup de districts ruraux mal encadrés ; des contrats plus quantitatifs que qualitatifs.

Les Maires des districts, tous, montrent, tous, montrent une compétition à améliorer leurs infrastructures urbaines. Mais quelques fois, leurs dirigés travaillent mal. « Ils ne donnent pas des services nécessaires aux demandeurs comme quoi ils veulent leur soutirer des pots-de-vin. Mais ces citoyens ont déjà payé à travers impôts et taxes. Ils n’ont pas à payer une seconde fois », a dit le Président Kagame lors de son allocution s’adressant à ces élus et leur demandant de contrôler leurs subalternes.

Ces hauts dirigeants constatent-ils qu’ils doivent insister sur le Secteur agricole en dotant leurs agronomes de moyens de déplacement nécessaires et en exigeant d’eux des rapports quotidiens de leurs activités relatif à leur encadrement des jeunes fermiers et coopératives agricoles soucieux de transformer leur récolte agricole ?

Leur demandent-ils de faire des plaidoyers nécessaires auprès des instances bancaires et microfinance, paraétatiques (BDF/Business Development Fund…) et ONGs (formation de techniques de transformation agro élevage) pour accéder à des financements dont ils ont besoin pour aller plus loin ?

Hélas, non ! Pourtant ce monde d’animation et d’encadrement de plusieurs centaines de milliers de jeunes fermiers rwandais pourrait changer de bout en bout la face du Rwanda socio-économique.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité