00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Chine : Projet pour réguler la reconnaissance faciale

Redigé par Ange Carolle Kouassi
Le 9 août 2023 à 10:06

En Chine, les entreprises qui exploitent la technologie de reconnaissance faciale devront désormais obtenir le consentement explicite ou une autorisation légale avant de collecter des données personnelles, comme stipulé dans un projet de réglementation récemment rendu public.

La Chine se distingue parmi les nations du monde possédant un nombre considérable de caméras de surveillance. Ces dispositifs de pointe intègrent fréquemment la reconnaissance faciale pour faciliter le maintien de l’ordre.

De plus, cette technologie d’identification des individus gagne en popularité dans des endroits privés tels que les résidences, les entreprises et les hôtels, où elle est souvent utilisée à l’entrée. Même le paiement par reconnaissance faciale prend de l’ampleur.

Néanmoins, le projet de réglementation insiste sur le fait que la reconnaissance faciale doit être réservée aux cas de stricte nécessité et que d’autres méthodes doivent être privilégiées pour la vérification d’identité. En ce sens, l’utilisation de la technologie pour collecter des informations faciales sollicitera le consentement individuel ou écrit, en conformité avec les lois en vigueur.

Le projet met également en avant que l’utilisation de la reconnaissance faciale pour des analyses ethniques ou religieuses est prohibée, sauf en ce qui concerne la sécurité nationale. Il est à noter que ce projet est ouvert à la consultation publique jusqu’au 7 septembre prochain.

Certaines entreprises chinoises font face à des restrictions de la part du Trésor américain, qui les accuse de développer des technologies permettant d’identifier spécifiquement les membres de l’ethnie ouïghoure en Chine, en lien avec la répression au Xinjiang. SenseTime, entreprise spécialisée dans les applications de reconnaissance faciale et d’imagerie, destinées notamment à la surveillance des foules et à la vérification d’identité, est parmi celles concernées.

Lors d’une exposition à Pékin en juin, plusieurs entreprises avaient présenté des produits capables de détecter des comportements "indésirables" et de scanner des visages à une distance de plus de 100 mètres, mettant en évidence l’étendue des capacités de cette technologie.

Chine : Projet pour Réguler la Reconnaissance Faciale

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité