00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Cette vie d’intellectuel

Redigé par Tite Gatabazi
Le 7 octobre 2022 à 03:38

L’historien et éditeur Pierre Nora est un intellectuel comme il y en a peu. Il est membre de l’Académie française depuis 2001.
Il figure parmi les meilleurs observateurs de la vie intellectuelle française.
Dans son dernier livre Une étrange obstination, paru aux éditions Gallimard, il raconte son parcours iconoclaste, les auteurs rencontrés et publiés, les idées, l’époque qui fut la sienne.

Professeur d’université, il a passé cinquante-sept ans aux éditions Gallimard. Il a édité plus de mille livres, sept volumes des Lieux de mémoire.

Il est pour ainsi dire témoin privilégié d’une époque la plus effervescente et créatrice de la France contemporaine.

Il fait l’éloge de Michel Foucault dont le succès du livre Les mots et les choses avait imposé une nouvelle façon d’écrire l’histoire des idées.

Celui qui se délectait de parler de Nietzsche, de Sade ou d’Artaud et bien d’autres grands des lettres.

Michel Foucault avait en lui ce mélange de passion intellectuelle et de tragique de l’existence.

Mais on lui reconnaissait la subtilité de jouer avec les idées en permanence.
Pierre Nora est présent dans le paysage universitaire français depuis les années soixante.

Il a su articulé les trois éléments constitutifs de la nouvelle conscience historique c’est à dire le présent, le passé et la mémoire.

En 1980 il avait créé la revue le Débat. Tout un symbole. Un lieu de dialogue, un carrefour des idées. Une rigueur débarrassée du parasitage idéologique.

Il y a développé son projet d’inviter les intellectuels à prendre position sur les questions de société. Car l’intellectuel débusque la vérité masque et fait tomber le masque de la mauvaise foi.

Car l’intellectuel incarne les valeurs qu’il doit défendre au nom de l’éthique et la conviction.

Il s’est toujours battu contre le rétrécissement des horizons et l’atomisation de l’esprit critique.

Pour beaucoup, son nom est associé au vaste ensemble destiné aux lieux de mémoire qu’il dirigea et la place prise par la mémoire historique dans le débat national grâce à lui.

Ses sujets dépassent largement les discussions d’historien.
La qualité de son écriture procure au lecteur des heures d’intense plaisir.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité