00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Ce qui manque à Felix Tshisekedi

Redigé par Tite Gatabazi
Le 22 mars 2024 à 05:42

Depuis 2018, la RDC a pour président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, par la grâce de l’ancien président Joseph Kabila. Mais Tshisekedi prend les rênes du pays sans rien connaître de la politique, de l’administration et du service publique. Il est ignorant.

Les investigations sur son parcours ont mis sur la place publique son usurpation de titres universitaires. C’est un faussaire. Le comble.

L’efficacité d’un mandat politique repose sur une fondation solide d’expérience professionnelle, tant dans les administrations publiques que dans le secteur privé.

Cette expérience professionnelle est essentielle pour comprendre les réalités économiques et sociales, permettant ainsi de formuler des politiques qui répondent précisément aux besoins de la société.

Avoir un métier enrichit cette perspective en offrant une vision directe des défis quotidiens auxquels les individus et les entreprises sont confrontés, contribuant à une gouvernance pragmatique et enracinée dans la réalité des citoyens.

La responsabilité inhérente à la gestion et à la prise de décision dans un cadre professionnel prépare au sérieux de l’exercice du pouvoir politique. Cela enseigne l’importance de la prise de décisions éclairées et responsables, une compétence transférable et cruciale dans la gestion des affaires publiques.

L’expérience militante, quant à elle, joue un rôle complémentaire mais non moins crucial. Elle développe la capacité à écouter, à débattre, et à engager le dialogue, essentielle pour la construction d’un consensus et pour la mobilisation autour de causes communes.

Cette expérience renforce aussi l’aptitude à communiquer efficacement et à défendre des idées avec conviction, compétences indispensables dans l’arène politique.

L’accumulation d’expériences diversifiées développe en outre une méthodologie de travail rigoureuse et un enracinement dans les intérêts de la communauté, assurant ainsi que l’action politique est guidée par l’intérêt commun plutôt que par des motivations personnelles ou partisanes.

En somme, l’expérience acquise à travers le travail professionnel, l’engagement administratif, et l’activisme militant constitue une préparation indispensable à l’exercice responsable et éclairé du pouvoir politique.

Elle garantit que les leaders sont bien équipés pour naviguer dans les complexités de la gouvernance, avec une compréhension profonde des enjeux et une capacité avérée à servir efficacement l’intérêt commun.

On met en lumière les conséquences négatives du parachutage de Felix Tshisekedi, non qualifiées et expérimentées dans la position de Chef de l’Etat.

On souligne que l’absence de qualifications adéquates a gravement affecté la performance, la crédibilité, et l’efficacité de la présidence de Tshisekedi, en entraînant des erreurs de jugement, une baisse de moral au sein des équipes, et une dégradation de l’ambiance de travail.

Ce manque de compétences a également miné la confiance des collaborateurs, des autres institutions et des citoyens, et nui à la réputation et à la stabilité de la RDC.

D’où l’importance cruciale de baser les nominations sur le mérite, l’expérience et la capacité des individus à assumer leurs fonctions, pour éviter ces conséquences désastreuses.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité