00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Burundi/Rwanda : Une délégation Burundaise séjourne au Rwanda

Redigé par Jean Jill Mazuru
Le 6 mars 2023 à 09:10

Le président de la République, Paul Kagame a reçu en audience le 05/03/2023 une délégation Burundaise conduite par le ministre en charge des affaires de la communauté des états de l’Afrique de l’Est, EAC, la jeunesse, la culture et les sports, Ambassadeur Ezechiel Nibigira, en séjour de travail au Rwanda.

Le Village Urugwiro a annoncé que l’ambassadeur Nibigira et sa délégation avait été reçu par le chef de l’état dans la soirée du 05 courants.

Rien n’a filtré sur le but de cette visite de la délégation Burundaise, toutefois on a appris que celle-ci a remis au président Rwandais, un message de son homologue Burundais.

Lors de l’audience dudit jour, Paul Kagame était entouré du ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, Dr Vincent Biruta, et le directeur du renseignement militaire au sein des RDF, général major Vincent Nyakarundi.

Le chef de l’état Burundais Evariste Ndayishimiye est l’actuel président en exercice de l’EAC dont sont membres le Rwanda, le Burundi, la RDC, l’Ouganda, la Tanzanie, le Kenya et le Soudan du Sud.

La délégation Burundaise conduite par Amb. Niyibigira séjourne au Rwanda à un moment où la guerre s’intensifie dans l’Est de la RDC.

Elle suit également la visite effectuée par Kagame au début du mois écoulé à Bujumbura a l’occasion d’un sommet extraordinaire des chefs d’états de l’EAC sur la crise Congolaise. Les deux personnalités s’étaient entretenues en marge de ce sommet. Elles avaient évoqué le retour au beau fixe des relations entre les deux pays.

Ce début de rapprochement entre Kigali et Gitega fait espérer de voir rétablies les relations diplomatiques entre les deux pays voisins ayant beaucoup en partage.

Pour mémoire, c’était la première visite de Paul Kagame au Burundi depuis 2013. Les deux pays avaient jusqu’alors des relations tendues. Le Burundi a notamment accusé le Rwanda d’abriter les responsables d’un coup d’État raté en 2015.

En 2020, Paul Kagame avait exhorté son homologue Évariste Ndayishimiye, élu depuis peu, à normaliser les relations diplomatiques, mais cette demande avait alors été rejetée, qualifiée d’« hypocrite ».

Apparemment le vent a tourné depuis, l’heure est à la normalisation et c’est d’autant mieux pour les deux peuples.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité