00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Burundi : Bunyoni sollicite une mise en liberté conditionnelle pour raisons médicales

Redigé par Franck_Espoir Ndizeye
Le 16 octobre 2023 à 08:39

Lundi 16 octobre 2023, Alain Guillaume Bunyoni, ex-chef du gouvernement burundais, a comparu devant le magistrat instructeur en prélude à son procès imminent.

Interpellé en avril de la même année, Bunyoni, l’ex-premier ministre burundais jusqu’au mois de septembre précédent, est soupçonné d’actes subversifs, dont une présumée tentative d’éliminer le chef de l’État.

Parmi les autres détenus figure Désiré Uwamahoro, une personnalité influente de la force policière du pays.

Lors d’une audience antérieure, le 29 septembre 2023, la cour avait tranché en faveur de sa détention préventive. Cependant, Samuel Destin Mpfumukeko et lui sont les seuls à s’opposer à cette résolution.

Lors de la récente audience, Bunyoni a avancé des motifs de santé pour justifier sa demande de mise en liberté sous caution. Un document médical officiel atteste qu’il est touché par un diabète de type 2 sévère et que le soin reçu en milieu carcéral n’est pas adéquat.

« Les conditions de ma détention sont plus rigoureuses que pour d’autres. Je suis confiné seul dans une cellule dotée de trois serrures. Je suis prêt à verser une caution de trois cent millions de francs Burundais (300 000 000 BIF), surtout que mes avoirs sont sous séquestre », a argumenté Bunyoni.

Son conseil juridique a appuyé cette demande, évoquant le droit à la présomption d’innocence et rejetant l’idée que son client représenterait une menace s’il venait à être libéré.

Néanmoins, le représentant du parquet a balayé ces préoccupations. Pour lui, les charges pesant sur Bunyoni nécessitent une détention, et son état de santé peut être pris en charge derrière les barreaux. De surcroît, il met en doute la provenance légale des fonds proposés pour la caution.

La Cour a annoncé qu’elle se prononcerait sur ces plaidoiries après un délai de réflexion de 72 heures.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité