00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Banque mondiale : 5 milliards de dollars pour l’électricité en Afrique

Redigé par Ange Carolle Kouassi
Le 11 décembre 2023 à 06:30

La Banque mondiale s’engage à investir cinq milliards de dollars dans un ambitieux projet visant à fournir une électricité fiable, peu coûteuse et renouvelable à 100 millions de personnes en Afrique d’ici à la fin de la décennie, a annoncé son président, Ajay Banga, lors d’une allocution en Tanzanie, selon l’AFP. L’objectif fondamental de cette initiative est de lutter contre la pauvreté qui prévaut dans de nombreuses régions du continent.

À l’heure actuelle, environ 600 millions de personnes en Afrique demeurent privées d’accès à l’électricité, un problème majeur entravant le développement économique et la création d’emplois. Pourtant, la Banque mondiale considère l’accès à l’énergie comme un élément essentiel pour améliorer les conditions de vie des populations africaines.

La mise en place d’une énergie propre et renouvelable constituerait ainsi un moyen de réaliser la mission que s’est fixée la Banque mondiale depuis le début du mandat d’Ajay Banga en juin dernier : l’éradication de la pauvreté sur une planète viable. Dans son discours devant l’Association internationale de développement (IDA), une filiale de la Banque mondiale réunie sur l’île de Zanzibar, en Tanzanie, Ajay Banga a souligné que l’électricité doit être accessible à tous.

"Avec cinq milliards de dollars provenant de l’IDA, nous nous sommes fixés pour mission de fournir de l’électricité fiable, peu coûteuse et renouvelable à 100 millions de personnes d’ici à 2030", a martelé M. Banga. Les premiers pays à bénéficier de cette initiative sont le Rwanda, São Tomé-et-Principe, la Somalie et la Tanzanie, considérés comme des exemples en matière d’électrification. Déjà, six projets ont été approuvés, totalisant près d’un milliard de dollars.

Outre l’engagement financier de l’IDA, la Banque mondiale espère mobiliser 10 milliards de dollars supplémentaires, provenant tant du secteur public que privé, pour soutenir ce projet d’envergure. Celui-ci prévoit la modernisation des réseaux électriques existants, l’amélioration de leur fiabilité, la construction de centrales solaires et le renforcement du commerce transfrontalier de l’énergie.

Ajay Banga a conclu en soulignant l’importance de financer un monde où la protection de l’environnement et la lutte contre la pauvreté sont des priorités. L’amélioration de l’électrification du continent africain aura un impact significatif sur le développement du commerce, de l’agriculture, la sécurité alimentaire et les systèmes de santé.

Banque mondiale : 5 milliards de dollars pour l’électricité en Afrique

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité