00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Autosuffisance alimentaire : le défi du Rwanda pour 2024

Redigé par Franck_Espoir Ndizeye
Le 27 décembre 2023 à 11:00

Le ministre du Commerce et de l’Industrie, Dr Ngabitsinze Jean Chrysostome, a affirmé, mardi 26 décembre 2023, lors d’une interview à la télévision nationale, que les prix des denrées alimentaires devraient continuer à baisser en 2024.

Cette déclaration intervient dans un contexte de mesures gouvernementales proactives visant à renforcer l’autosuffisance alimentaire du pays. Elle fait partie intégrante des efforts continus du gouvernement pour augmenter la production agricole nationale, une démarche qui vise également à réduire la dépendance aux importations.

Dr Ngabitsinze a expliqué que le gouvernement avait pris des mesures pour augmenter la production alimentaire, notamment en ordonnant la culture de toutes les terres inutilisées.

Cette initiative vise à assurer une offre alimentaire stable et à réduire la nécessité d’importer des aliments, en particulier pendant la contre-saison (mai, juin et juillet).

"Nous avons pour directive de cultiver chaque zone cultivable, et nous travaillons en étroite collaboration avec le ministère de l’Agriculture et de l’Élevage, ainsi qu’avec d’autres ministères, pour optimiser la récolte des produits agricoles", a-t-il précisé.

Le ministre a également indiqué que la baisse des prix des produits pétroliers et des engrais contribuait à cette tendance favorable. Ces diminutions ont un impact direct sur les coûts de production agricole et, par conséquent, sur les prix des denrées alimentaires.

En outre, le ministre a rappelé l’ouverture d’une usine de mélange d’engrais au Rwanda, avec une capacité de production de plus de 100 000 tonnes par an. Cette usine représente un pas important vers la réduction de la dépendance du pays aux importations d’engrais et renforce son autonomie dans le secteur agricole.

En novembre, le taux d’inflation sur le marché avait chuté en dessous de 10 % pour la première fois de l’année, atteignant 9,2 %. Ce chiffre est significatif comparé aux taux plus élevés enregistrés les mois précédents et témoigne d’une tendance à la stabilisation économique.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité