00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Arrestation d’un responsable du Ministère de la Jeunesse pour des accusations de corruption

Redigé par Franck_Espoir Ndizeye
Le 22 mars 2024 à 05:43

Le Bureau d’Investigation du Rwanda (RIB) a arrêté Patrick Niyigena, un responsable du Ministère de la Jeunesse et des Arts chargé de l’innovation commerciale et du développement des talents, soupçonné de s’être engagé dans des activités de corruption et d’abus de pouvoir au sein du Ministère.

Selon un communiqué du RIB, Niyigena a été arrêté jeudi 21 mars, soupçonné de sollicitation d’avantages illégaux et d’abus de sa position de pouvoir. L’enquête a révélé que Niyigena avait utilisé son rôle dans le processus de sélection pour le Concours d’Entrepreneuriat et d’Innovation des Jeunes, connu sous le nom de YouthConnect Awards 2024, et aurait manipulé le système pour favoriser certains candidats.

Il est accusé d’avoir exigé de l’argent en échange de la promotion de leurs profils dans la compétition.

RIB a souligné que leur enquête se poursuit afin de déterminer l’étendue complète de la corruption impliquant Niyigena. L’organisme d’enquête a exhorté toute personne possédant des informations sur des actes de corruption ou de corruption liés aux YouthConnect Awards 2024 ou à des éditions précédentes à se manifester et à aider dans l’enquête.

Niyigena est actuellement détenu à la station RIB de Nyarugenge, en attendant le transfert de son affaire au parquet. S’il est reconnu coupable, il pourrait être condamné à des peines, incluant une peine de prison de cinq à sept ans et une amende allant de trois à cinq fois le montant de la corruption reçue. De plus, pour abus de pouvoir, il pourrait être passible d’une peine de prison de sept à dix ans, accompagnée d’une amende allant de 5 millions à 10 millions de Frw.

RIB exprime sa gratitude envers ceux qui résistent activement à la pratique néfaste consistant à offrir et accepter des pots-de-vin. Il les encourage vivement à persévérer dans cette voie en partageant toute information relative à des tentatives de corruption ou de sollicitation de pots-de-vin, contribuant ainsi à l’arrestation et à la poursuite judiciaire de tous les coupables.

RIB rappelle également que, conformément à l’article 19 de la loi sur la lutte contre la corruption, des dispositions sont prévues pour éviter les charges de corruption dans certains cas. Cette exonération de responsabilité pénale pour corruption est accordée à ceux qui, ayant donné ou reçu un pot-de-vin, assistent activement la justice en divulguant ces informations avant que l’acte de corruption soit commis.

L’article stipule : « Une personne qui donne ou reçoit un avantage illégal dans le but d’aider la justice à obtenir des preuves pour l’infraction de corruption n’est pas considérée comme ayant commis l’infraction si elle en informe les organes judiciaires avant la commission de l’acte. »

Il ajoute qu’aucune responsabilité pénale n’est retenue contre une personne qui offre ou reçoit un avantage illégal et qui en informe les organes judiciaires préalablement à l’ouverture de l’enquête, en fournissant les informations ou les preuves


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité