00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Antonio Guterres plaide pour la fin des hostilités en RDC et Soudan

Redigé par Franck_Espoir Ndizeye
Le 6 mai 2023 à 02:54

Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, en visite au Burundi depuis vendredi 5 mai 2023, a salué le rôle du pays dans les processus de paix dans la région, et a appelé à une désescalade en RDC et à l’arrêt des combats au Soudan.

Lors d’une rencontre avec le président burundais Evariste Ndayishimiye, Guterres a déclaré : « Cela exige une volonté politique collective pour s’attaquer aux causes profondes de l’instabilité, de briser le cercle vicieux des conflits dans la région et de mettre à terme le calvaire des populations qui ont tant souffert notamment en République démocratique du Congo. »

Il a ensuite appelé à la désescalade, à l’apaisement et à la retenue, et a interpellé les groupes armés locaux et étrangers opérant en RDC à déposer les armes.

« Chacun doit en finir avec les discours de haine, œuvrer pour rétablir la confiance et s’abstenir de toute action susceptible de saper les progrès réalisés pour la paix en RDC, » a-t-il déclaré

Guterres a également souligné l’importance des efforts fournis par les chefs d’Etats de la région, notamment dans le cadre des processus de Nairobi et Luanda.

Il a affirmé : « ces processus, menés par et pour les Africains, doivent être renforcés et soutenus par toute la communauté internationale. Chacun doit mettre en œuvre les engagements pris dans le cadre de ces deux processus complémentaires. »

En parlant du Burundi, Guterres a déclaré qu’il tient aussi à saluer le rôle positif du Burundi dans la région et surtout les efforts entrepris par le président burundais en sa qualité de président en exercice de la communauté de l’Afrique de l’Est.

Abordant la situation au Soudan, le Secrétaire général des Nations unies a exprimé sa préoccupation.

Il a dit : « La situation sécuritaire au Soudan est préoccupante et ne cesse de se détériorer. C’est une tragédie pour le peuple soudanais et une menace supplémentaire pour la sécurité au Sahel et en Afrique de l’Est. »

Il a également appelé à la cessation immédiate des combats au Soudan, affirmant que toutes les parties devraient désamorcer les tensions, revenir à la table des négociations, et convenir au cessez-le-feu stable et durable.

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, est attendu également au 11e sommet du mécanisme régional de suivi de l’accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la RDC et la région, qui se tient à Bujumbura samedi 6 mai 2023.

Guterres a déclaré qu’il tient à saluer le rôle positif du Burundi dans la région et surtout les efforts entrepris par Ndayishimiye en sa qualité de président en exercice de la EAC.

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité