00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Amélioration des conditions de vie à Kigali : un projet ambitieux de 77 milliards de FRW

Redigé par Ange Carolle Kouassi
Le 23 février 2024 à 01:55

Dans une démarche ambitieuse pour transformer le visage urbain de Kigali et améliorer substantiellement les conditions de vie de ses habitants, la capitale du Rwanda a annoncé le lancement d’un projet colossal visant la réhabilitation de trois quartiers informels. D’un budget de 56 millions d’euros, soit environ 77 milliards de francs rwandais, cette initiative se positionne comme un pilier central dans la stratégie de développement urbain durable de la ville.

Sous l’égide de Samuel Dusengiyumva, maire de Kigali, ce projet a été rendu possible grâce à une collaboration financière avec l’Agence française de développement (AFD) et l’Union européenne. Il cible spécifiquement les quartiers informels de Kinyinya, dans le district de Gasabo, ainsi que ceux de Rwezamenyo et de Nyakabanda, situés dans le district de Nyarugenge. Ces zones, caractérisées par une urbanisation spontanée et un accès limité aux services de base, sont au cœur des préoccupations de la municipalité.

L’objectif affiché est double : d’une part, améliorer l’accès aux infrastructures essentielles telles que les routes, l’éclairage public, les réseaux d’eau, d’électricité et de drainage, et d’autre part, encourager le développement de logements abordables. Le maire Dusengiyumva met en avant une vision holistique, incluant la construction de marchés, l’aménagement d’espaces récréatifs, d’établissements éducatifs et de zones publiques, pour favoriser une intégration harmonieuse des habitants dans le tissu urbain.

Cette initiative ne se contente pas de repenser l’espace urbain ; elle prône également une démarche participative, invitant les résidents à s’impliquer activement dans la co-conception de leur environnement. L’accent est mis sur l’inclusion sociale et la prise en compte des besoins spécifiques des communautés, dans le but de forger des quartiers résilients face aux défis du changement climatique.

En effet, avec 60 % de sa population vivant actuellement dans des conditions précaires, Kigali se donne pour mission de réduire drastiquement ce taux à 20 % d’ici 2035. Pour y parvenir, la ville mise sur une série d’interventions stratégiques, notamment l’amélioration de l’accessibilité et la qualité des services de santé, d’éducation, ainsi que la promotion de l’emploi et de la durabilité environnementale.

Ce projet bénéficie du soutien de figures diplomatiques de premier plan, telles que Belén Calvo Uyarra, ambassadrice de l’UE au Rwanda, et Antoine Anfré, ambassadeur de France, qui ont tous deux souligné l’importance de la coopération internationale pour atteindre ces objectifs ambitieux, selon the NewTimes.

Mary Balikungeri, directrice du Rwanda Women’s Network, a également exprimé son enthousiasme, voyant dans ce projet une opportunité unique pour les femmes de participer activement à la création d’espaces urbains plus équitables et inclusifs.

Parallèlement à ce projet phare, la ville de Kigali déploie d’autres initiatives majeures de modernisation dans les districts de Nyarugenge, Kicukiro et Gasabo, avec un budget additionnel de 70 millions de dollars. Ces efforts complémentaires visent à renforcer la qualité de vie des citadins tout en minimisant les risques d’expulsions forcées, marquant ainsi un tournant décisif dans la marche de Kigali vers une urbanisation plus inclusive et durable.

Amélioration des conditions de vie à Kigali : un projet ambitieux de 77 milliards de FRW

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité