00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Amélioration de la couverture de vaccination en Afrique : Les progrès de GAVI

Redigé par Ange-Carolle Kouassi
Le 27 juillet 2023 à 10:31

Selon GAVI, l’alliance pour les vaccins, l’Afrique a fait des progrès significatifs dans la vaccination contre les maladies infectieuses, malgré une interruption liée à la pandémie de COVID-19.

Olly Cann, directeur de la communication de GAVI, a souligné que cette amélioration constante a donné un nouvel élan à la lutte contre des maladies telles que le paludisme, la coqueluche, la typhoïde et le choléra.

"Les pays africains continuent de protéger leurs populations en renforçant leur couverture vaccinale", a déclaré M. Cann lors d’une interview en ligne avec Xinhua.

La couverture vaccinale contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche a progressé, passant de 72% en 2021 à 73% en 2022, malgré la pression exercée sur les systèmes de santé publique due à la pandémie. Selon M Cann

Les petits pays tels que le Niger, le Rwanda et la Tanzanie ont particulièrement brillé dans l’amélioration de la couverture vaccinale, tandis que des nations plus grandes et étendues comme le Nigeria, l’Éthiopie et la République démocratique du Congo ont maintenu l’inoculation contre les maladies infectieuses.

Les cinq premiers pays africains ayant enregistré des progrès notables dans la vaccination contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche entre 2021 et 2022 sont le Liberia, le Rwanda, la Mauritanie, la Tanzanie et la Guinée-Bissau.

« Des partenariats innovants et des investissements ciblés ont été cités comme les principaux facteurs de succès pour les pays confrontés à des fragilités persistantes et des conflits, tels que le Tchad, le Niger et le Soudan du Sud », a déclaré M. Cann

Le vaccin antipaludique a également joué un rôle crucial dans la lutte contre le paludisme, qui entraîne chaque année la mort de près d’un demi-million d’enfants de moins de cinq ans sur le continent africain. Son introduction au Kenya, au Ghana et au Malawi en 2019 a été un véritable tournant dans cette lutte contre la maladie tropicale.

L’Afrique représente environ 95 % des cas de paludisme dans le monde et 96 % des décès en 2021, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Récemment, l’OMS et ses partenaires ont annoncé l’allocation de 18 millions de doses de vaccin antipaludique à neuf pays africains supplémentaires au cours des deux prochaines années, ce qui est une avancée majeure.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité