00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Alliance Gasana-Tshisekedi : ce qui se ressemble s’assemble

Redigé par Jean Jill Mazuru
Le 26 mai 2023 à 10:34

Dans le monde turbulent et tumultueux de la politique internationale, une image a récemment soulevé des interrogations : le président congolais, Félix Antoine Tshisekedi, en compagnie d’Eugène-Richard Gasana, ancien Ambassadeur du Rwanda aux Nations Unies ; deux oiseaux au même plumage.

Au début de cette année, une rencontre entre Tshisekedi et Gasana avait été organisée à Kinshasa, attestée par des sources crédibles. Ce rassemblement entre des acteurs politiques aux idées similaires a donné lieu à une photo post-événement, un témoignage concret de leur entente.

Pour Gasana, cette image avait une intention stratégique : assurer ses alliés dissidents rwandais du soutien reçu à Kinshasa.

En effet, cette photo a été utilisée pour préparer une réunion à Washington, où Gasana a assuré aux dissidents de Nyamwasa - avec lesquels ils ont formé une nouvelle plateforme anti-Rwanda - qu’ils bénéficiaient du soutien de la RDC.

D’après une source bien informée proche de ces milieux-là, Gasana y a mis en exergue le soutien de Tshisekedi, malgré les vives tensions entre son pays et le Rwanda.

La visite de Gasana à Kinshasa faisait partie d’une démarche pour former une alliance des défroqués du RNC contre le Rwanda, en particulier, et avec quiconque cherche à nuire au gouvernement en place à Kigali.

Leur rencontre a eu lieu sur un fond de discorde et de conflits de pouvoir au sein du RNC, en particulier suite à la disparition énigmatique de Ben Rutabana, présumé assassiné en 2021.

Le parcours de Rutabana avait été planifié par Kayumba Nyamwasa, le leader du groupuscule RNC, dans l’intention de le faire transiter par l’Ouganda pour atteindre le Congo-Kinshasa, ce sera son dernier voyage avant de passer de vie à trépas.

Tshisekedi s’est engagé à appuyer tous ceux qui entravent les intérêts du Rwanda, en prévision des prochaines élections présidentielles.

Cette stratégie profite aux individus peu financés, comme Gervais Condo, un membre influent du RNC vivant aux États-Unis.

Le regain de cette alliance entre le N°1 congolais et les dissidents du RNC soulève des questions quant à son potentiel impact, compte tenu des tentatives précédentes de renverser le pouvoir en place au Rwanda qui se sont soldées par des échecs retentissants.

Leur projet, malgré ses ambitions, semble être une stratégie risquée aux conséquences incertaines, vouée à l’échec dès le départ, mort-né au propre comme au figuré.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité