Urgent

53% des soignants ne se font pas vacciner contre la grippe

Redigé par IGIHE
Le 10 décembre 2018 à 08:55

Un baromètre Odoxa-MNH pour franceinfo, Le Figaro santé et le Quotidien du médecin révèle que les professionnels de santé ne sont pas les meilleurs élèves en matière de comportement préventif. 38 % des personnels hospitaliers ont été malades au cours de deux derniers mois.

L’adage selon lequel les cordonniers sont les plus mal chaussés se vérifie dans le milieu hospitalier. Un baromètre Odoxa-MNH pour franceinfo, Le Figaro santé et le Quotidien du médecin publié lundi 10 décembre indique que les personnels hospitaliers ne montrent pas forcément l’exemple en matière de santé. 38% des personnels hospitaliers ont été malades au cours des deux derniers mois... "C’est presque deux fois plus que la population générale et c’est 6 points de plus que l’année dernière", pointe ce sondage réalisé par internet du 27 septembre au 30 octobre 2018 auprès d’un échantillon représentatif de 6078 professionnels de santé.

Dans le détail, plusieurs chiffres tendent à illustrer que les personnels de santé sont de "mauvais élèves". Le volet prévention pèche : 2 soignants sur 5 (18%) et surtout 6 médecins sur 10 (55% des généralistes et 61% des spécialistes) n’ont pas de médecin référent.

Alors que la campagne contre la grippe saisonnière a été lancée en octobre, la vaccination du personnel soignant laisse à désirer : 53% des soignants - et plus de 6 infirmiers et aides-soignants sur 10 - ne se font jamais vacciner contre la grippe selon le baromètre.

Pire encore, les sondés seraient même prompts à adopter des comportements à risque, ceux-là même qu’ils déconseillent à leurs patients, dixit l’enquête qui s’est également intéressée au rapport à l’alcool, au tabac et à l’activité physique. Résultat : 1 médecin sur 10 (11% des spécialistes et 8% des généralistes) consomme de l’alcool quotidiennement et 3 sur 10 en consomme plusieurs fois par semaine.

Côté tabac, plus d’un soignant sur dix (12%) fume quotidiennement et près d’un sur quatre (22%) fume occasionnellement. Les infirmiers et aides-soignants comptent même 20 à 22% de fumeurs quotidiens, ce qui rejoint les niveaux de la population générale.

Enfin en matière de sport, peut mieux faire aussi : "plus d’un tiers des soignants (35%) et près d’un infirmier (45%) et aide-soignant sur deux (56%) n’a aucune activité physique régulière".

DES TROUBLES DE SOMMEIL CHEZ UN QUART DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ
Le baromètre pointe le risque de surmenage et de burn out qui pèse sur les professionnels de santé alors qu’en moyenne près de 6 professionnels de santé sur 10 travaillent le week-end (15% presque toujours et 44% régulièrement). Le chiffre grimpe à 9 sur 10 chez les infirmiers et aides-soignants.

Cette charge de travail impacte directement le sommeil : près d’un quart des professionnels de santé (23%) a des troubles du sommeil quotidiens et la moitié en souffre au moins une fois par semaine (51%).

avec topsante.com


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité