00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

519 associations adressent une correspondance au secrétaire général de l’EAC

Redigé par IGIHE
Le 7 mars 2014 à 06:58

Des associations de la société civile, au nombre de 519, qui sont dans la campagne « Ne touchez par les accords d’Arusha » ont adressé une correspondance à Richard Sezibera, secrétaire général de la Communauté des Pays de l’Afrique de l’Est. Ces associations l’interpellent à suivre de près la politique au Burundi.
Cette correspondance adressée à Richard Sezibera est une requête à l’endroit du secrétariat général de la Communauté des Pays de l’Afrique de l’Est de suivre de près la politique au Burundi et (...)

Des associations de la société civile, au nombre de 519, qui sont dans la campagne « Ne touchez par les accords d’Arusha » ont adressé une correspondance à Richard Sezibera, secrétaire général de la Communauté des Pays de l’Afrique de l’Est. Ces associations l’interpellent à suivre de près la politique au Burundi.

Cette correspondance adressée à Richard Sezibera est une requête à l’endroit du secrétariat général de la Communauté des Pays de l’Afrique de l’Est de suivre de près la politique au Burundi et d’envoyer une équipe sur terrain pour s’acquérir des questions de sécurité, la bonne gouvernance, la révision de la Constitution qui veut s’opérer en passant sous silence les Accords de Paix d’Arusha. De plus, cette équipe est sollicitée pour revoir la situation des droits de la personne humaine au Burundi ainsi que le droit de réunion qui est bafoué.

Au nom de ces associationts, Vital Nshimirimana, président du Forum pour le Renforcement de la Société Civile (FORSC) a demandé au secrétaire général de l’EAC, Richard Sezibera d’user des pouvoirs qui lui sont reconnus pour envoyer une équipe indépendante pour faire des enquêtes sur l’insécurité qui se dit prévaloir au Burundi ainsi que la violation des droits de l’Homme. Cette équipe pourra ainsi présenter un rapport aux présidents des pays de l’EAC. L’objectif étant, explique Vital Nshimirimana, de permettre à ces pays de la Communauté des Pays de l’Afrique de l’Est de prévenir contre tout éventuel retour aux affrontements au Burundi.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité