Urgent

26ème année du génocide des Tutsi au Rwanda : Jour 1/100 : la Solitude peuple mon ame

Redigé par Prince M. Gaël NYANGEZI
Le 11 avril 2020 à 04:34

Le feuilleton de Prince Gael Nyangezi se poursuit au quotidien. Il s’epanche et partage avec ses lecteurs la quantite de solitude qu’il eprouve a l’egard des siens tutsi disparus dans le dechirement et dans une sauvagerie sans borne durant le genocide de 1994.

Dans son introduction pour lancer officiellement la commémoration de cette année, S.E le président Rwandais dit :"Nous nous retrouvons dans ces moments où il n’est jamais facile de dire ce que l’on pense ou ce que l’on a dans le cœur...". Ce qui veut tout dire et tout résumer.

Pendant cette période (les 100 jours) nous vivons différentes émotions, différentes choses et un certain nombre de notions auxquelles il faut qu’on s’arrête. Ces notions vont nous permettre de revenir à des choses essentielles sur notre vie. La première des choses c’est tout d’abord en quoi la perte des nôtres a impacte notre quotidien par rapport aux habitudes et sur les valeurs acquise avant cette tragédie pour l’après cette période que l’on a vécu depuis les 26 dernières années.

Ensuite on se pose une série de questions. D’abord comment se poser les bonnes questions ? Et on s’est probablement toujours demandé comment revenir à soi ? Comment, en l’occurrence, savoir être discipliné par rapport à soi-même, par rapport au temps, par rapport aux gens qui sont autour de nous ?

Vous l’avez peut-être déjà lu, Albert Camus, disait dans son ouvrage : « Il faut choisir entre être solitaire et solidaire ».

Mais Tariq Ramadan le complète en disant que spirituellement parlant c’est différent :"Il faut savoir être solitaire pour savoir être véritablement solidaire". Cette notion de solitude est capitale en ces moments si particuliers. Parce qu’il y a dedans un sens de responsabilité et un sens de la solidarité sur lequel nous devons nous arrêter.

Et au gré, alors que nous sommes en confinement dans une certaine solitude (trop accentuée pour ceux et celles qui ont perdu les leurs) et alors que nous sommes entourés de nos familles nouvellement acquises depuis, Nous allons aborder chacune de ses notions, personnellement, intellectuellement, socialement et spirituellement pour pouvoir en tirer les meilleurs enseignements pour le salut absolu de notre peuple et notre Nation.

D’ici là et à chaque jour, n’oubliez pas de declarer votre amour à ceux et celles que vous aimez.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité