Urgent

25ème Anniv. Libération ; des villages modèles pour 20.000 familles : un nouvel habitat souhaité

Redigé par Jovin Ndayishimiye
Le 4 juillet 2019 à 12:56

Le président Kagame a officiellement inauguré ce 3 juillet 2019,un village modèle intégré de Karama, d’une valeur de 8,2 milliards de Frw, à l’intention de 240 familles déplacées des zones à haut risque autour de la ville de Kigali.

Le Village de Karama pour 240 familles inauguré ce 3 juillet 2019. Remarquez que l'habitat regroupé en hauteur est introduit pour gagner de l'espace pour activités économiques agricoles et autres

Au delà de cet acte, une opinion publique avisée comprend parfaitement la volonté politique affichée par le régime actuel issu d’il y a 25 ans, un quart de siècle déjà, de montrer une nouvelle image de l’habitat regroupé, propre et salubre, permettant une nouvelle façon de vivre des Rwandais.

Un gros paquet pour l’assistance sociale pour changement radical de la société rwandaise

"La phase de la lutte de libération dans laquelle nous nous trouvons actuellement consiste à transformer et à devenir les Rwandais et les Africains que nous devrions être", a déclaré le président à des milliers d’habitants du groupe Scolaire de Karama situés dans le district de Nyarugenge à Kigali.

Années de guérilla : des jeunes avec des objectifs de transformer le Rwanda

Pour une nouvelle politique de l’habitat
Ces villages modèles traduisent les souhaits du régime actuel rwandais pour libérer des espaces agricoles devant introduire une nouvelle agriculture de marché à l’occidentale.

Apport de l’armée

En ce 25ème anniversaire de la libération du Rwanda en 1994, l’Armée de Reserve en partenariat avec le Ministère de la Bonne Gouvernance, a compris que le changement et la refonte des cartes foncières et pour un réaménagement de l’habitat regroupé renforcé par toutes les fonctions et besoins nécessaires tels que l’école, le centre de santé, les infrastructures culturelles et sportives...

Une armée protectrice des intérêts des citoyens et infrastructures sociales

Le village de Karama inauguré par le Chef de l’Etat ce 3 juillet à la veille des fastes organisées à Kigali, comprend également une école secondaire de 24 classes, une crèche-école gardienne pour nourrissons et enfants à deux bâtiments et des installations modernes pour l’aviculture, ainsi que des serres.

Le régime bouscule les strates sociales :
Désormais, chaque Rwandais a ses intérêts propres à défendre. Les personnes listées dans la Catégorie 1 ont bénéficié de logements décents gracieusement offerts par le nuveau régime.

Au nombre des activités de participation au développement des infrastructures sociales du pays et des Rwandais, l’Armée Rwandaise de Réserve a contruit des logements modernes pour 360 villages pour 1165 familles de Survivants du Génocide et 47villages modèles pour indigents, soit plus de 20 milliards de francs depuis les années 2008.
Il est prévu que ce programme de l’habitat regroupé visera quelques 20.000 familles les plus pauvres du pays qui verront ainsi leur pouvoir d’achat centupler pour recouvrer leur humanité et acquérir une nouvelle vision de la vie sous toutes ses coutures y compris sa façon de défendre démocratiquement ses intérêts de classe.

Kagame, Commandant en chef de RDF, a apprécié ces actions accomplies par RDF en ces termes : " La libération (d’un pays, d’une nation) ne consiste pas simplement en mots, mais en actes".

"Ce village de Karama est un exemple de ce que nous pouvons accomplir et que nous pouvons faire beaucoup plus", a-t-il déclaré lançant ainsi officiellement une autre guerre contre l’habitat désordonné qui mange les espaces agricoles et rend inefficace le mode de production d’agro élevage hérité des habitudes et pratiques traditionnelles.

L'Armée de réserve en partenariat avec le Minaloc insistent sur l'habitat modèle pour mieux procéder aux transformations sociales bien comprises par tous car chacun jugera en tirer profit

« Vous devez chacun jouer votre rôle. en commençant par prendre soin de la maison qui vous a été gracieusement livrée. Se libérer, c’est croire qu’une bonne vie n’est pas un droit réservé aux autres, chaque Rwandais le mérite », a-t-il déclaré offrant ainsi à chaque bénéficiaire une habitation d’une valeur de 20 millions de francs.

En clair, la nouvelle politique d’assistance sociale consistante qui fait du citoyen rwandais un propriétaire de son habitat décent. Son habitat et les infrastructures additionnelles lui permettant de libérer leur esprit et être actifs et créatifs.

Un bon début de l’apprentissage de la démocratie à la rwandaise

"Cela ne fait pas partie de mes convictions", a-t-il déclaré. « Mettez-vous dans votre esprit ce principe : Je crois que j’ai en moi la capacité et le droit de vivre comme tout le monde le mérite, partout dans le monde », a dit le Président Kagame qui appelle ses compatriotes à adopter une nouvelle attitude de vivre et de lutter pour la sauvegarde ou la multiplication de ses intérêts.

"Les contradicteurs du régime rwandais actuel ne veulent pas comprendre la démarche méthodologique des stratèges au pouvoir dans leur souci de bien éradiquer les gènes du génocide qui a été alimenté et entretenu par des idéologies négationnistes et ethnocentristes depuis l’avènement de l’indépendance du pays en 1962", a dit cet analyste politique qui trouve qu’il n’y a meilleure école de la démocratie que celle qui offre aux citoyens des biens de valeurs infrastructurelles et l’aider à produire et à protéger ses intérêts réels de classe par la parole responsable.

"Sans contredit, si les choses ontinuent sur cette lancée, il va sans dire que la Libération du Rwanda aura tout son sens avec, 25 ans ci-devant en 2050, où d’après la devise des Inkotanyi, le pays entrera dans la catégorie des pays à revenu intermédiaire", a conclu l’analyste.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité