00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

24 candidats en lice pour la présidentielle en RDC

Redigé par Henriette Akimana
Le 11 octobre 2023 à 10:59

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) de la République démocratique du Congo a révélé que 24 candidatures ont été déposées en vue de l’élection présidentielle de décembre 2023.

L’annonce, faite le dimanche 8 octobre, met en lumière le désir de plusieurs figures politiques de défier le président actuel, Félix Tshisekedi.

Parmi les candidats, certains anciens adversaires de Tshisekedi font leur retour, tandis que des voix s’élèvent pour suggérer sa possible réélection. En effet, sa récente volonté affichée de poursuivre le développement de la RDC renforce cette perception.

La liste des 24 prétendants reste cependant provisoire. La Cour constitutionnelle de la RDC est attendue pour valider la liste définitive des candidats.

Cette élection, bien que imminente, suscite l’inquiétude de la communauté internationale, en particulier des États-Unis et de diverses organisations de défense des droits de l’homme, qui critiquent la RDC pour des allégations de violations des droits humains, même si Kinshasa réfute ces affirmations.

Un autre sujet de préoccupation concerne l’intégrité du processus électoral. L’église catholique, qui jouait jadis un rôle clé dans l’observation des élections, semble se retirer de cette mission. L’Union européenne a été sollicitée pour envoyer des observateurs, mais les pourparlers sont toujours en cours.

Des voix de l’opposition s’élèvent également pour mettre en garde contre les risques de fraudes électorales.

Des noms notables figurent parmi les challengers de Tshisekedi, notamment le Dr Denis Mukwege, lauréat du prix Nobel, Martin Fayulu, candidat de 2018, et d’anciens Premiers ministres tels qu’Augustin Matata et Adolphe Muzito.

La CENI prévoit de publier la liste provisoire des candidats entre le 18 et le 19 octobre, et la liste définitive est attendue pour le 18 novembre.

Cependant, les critiques à l’égard de la présidence Tshisekedi persistent. Ses détracteurs affirment qu’il n’a pas tenu ses promesses envers ceux qui l’ont élu.

Malgré ces préoccupations, la CENI a assuré que les préparatifs pour le scrutin sont en cours, même si des défis tels que l’insécurité dans l’Est du pays pourraient entraver le processus électoral.

La CENI de la RDC a révélé que 24 candidatures ont été déposées en vue de l’élection présidentielle de décembre 2023.

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité