Urgent

17ème Dialogue National : Kagame évoque une possible succession d’une femme au poste présidentiel

Redigé par Jovin Ndayishimiye
Le 19 décembre 2019 à 04:03

En ce jeudi 19 décembre, il se tient un congrès national des citoyens rwandais au Kigali Convention Center et dans des Sites de Districts Nyagatare, Nyamagabe, Bweyeye, ... et au centre Intare Arena de Rusororo (Kigali) réservé aux jeunes venus de tout le pays.

Tout un pays en dialogue
Le Dialogue National Umushyikirano a un grand impact sur la vie social du pays. C’est un dialogue auquel tout citoyen participe du fond de son terroir.

Après un tour d’horizon des tendances de développement réalisées, tous les secteurs ont été évoqués, Kagame en vient au fait politique et à ce qu’il pense d’une alternance au pouvoir.

"Vous aurez remarqué que le monde entier s’éveille au genre. Tous les régimes des pays de la planète tentent de réduire les écarts de représentativité hommes-femmes dans les appareils de gestion du pouvoir. Nous, le Rwanda, sommes bien mentionnés au top 10 (...)
Cela fait plusieurs années que nous appliquons la politique du genre à laquelle nous croyons son importance. Nous engrangeons un impact positive de celle-ci. Il nous faut aller plus de l’avant pour figurer parmi les cinq premiers pays du monde qui appliquent l’égalité de fait hommes-femmes. Les femmes ont fait des avancées notables. Mettons encore plus d’efforts pour qu’elles soient de plus en plus actives dans le commerce, le leadership politique et de gestion, le secteur judiciaire, sécuritaire et tous les autres domaines de la vie sociale", a dit le Président avant d’attaquer résolument :

Mon successeur : de préférence une dame !
"Je souhaite voir promue une femme à ce poste que vous m’avait donné. Je ne sais pas si je vais éviter les foudres des hommes qui sont rassemblés ici. Mais il pourrait se faire qu’ils pensent mêmement", a-t-il dit montrant résolument son côté féministe.

Pour le régime actuel qui applique une forte représentativité féminine dans les centres de prise de décision du pays, cette volonté politique part d’un fait réel constaté dans la période de l’après génocide où le recensement de la population avait affiché un nombre élevé 70% de femmes dans le pays.

Depuis lors, le Rwanda compte au Gouvernement 50% de femmes, au parlement, 61.3% et 49.6% au judiciaire. Elles sont 41% dans les Conseils consultatifs de Districts.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité