Urgent

1387 refugies burundais cherchent exil a Goma au Nord Kivu et sont mal accueillis

Redigé par Olivier Mukwaya
Le 17 mars 2020 à 02:16

Mercredi 11 Mars 2020, le Gouverneur de la Province Nord Kivu, M. Kazivita a renciontre les refugies burundais arrives il y a peu dans la Ville de Goma venant de la rovince du Sud Kivu. Ils sont quelques 1387 refugies burundais qui ont cherche eux memes un espace dans le Quartier Lac Vert ou loger sans l’aide du Haut Commissariat pour les Refugies. Les habitants de ce quartier ont decide qu’ils causent insecurite et que par consequent ils y sont indesirables et demandent leur expulsion immediate.

Quelques-uns de ces exiles disent se réfugier en RDC et particulièrement au Nord-Kivu pour fuir « la persécution et l’insécurité politique » causée par le parti au pouvoir au Burundi, le CNDD-FDD du président Pierre Nkurunzinza. Ils accusent le chef de l’Etat Burundais, d’utiliser la milice Imbonerankure pour les faire souffrir, d’où leur fuite.

D’autres, en revanche, disent se réfugier à Goma pour causes socio economiques et religieuses. Ils se seraient refugies en RDC après l’assassinat de leurs proches par les policiers du parti au pouvoir au Burundi.

À leur arrivée, ils ont également fait « un deuil » en mémoire de leurs proches massacres depuis mars 2013.

La population de Goma ayant ete alertee de leur présence y compris les officiels locaux , le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita s’est rendu personnellement a leur campement ce samedi 14 mars 2020. Il leur a adresse un message de bienvenue.

A son arrivee sur le site, le chef de l’exécutif provincial a demandé à ces Burundais de se mettre en ordre vis à vis des normes migratoires et de respecter les lois en vigueur en République Démocratique du Congo.

En attendant la dernière décision de Kinshasa, Kasivita , s’est dit prêt à assurer le transport pour le retour de ces refugies burundais jusqu’ à leur point d’entrée, poste- frontière de Kavimvira, au Sud de la Province du Sud-Kivu pour qu’ils entament d’autres démarches. En effet, ils se disent menaces dans leur pays d’origine qui est le Burundi.

En tant que chef de l’exécutif, Kasivita a remis des vivres et non-vivres à ces refugies burundais en détresse en attendant la réaction du gouvernement central.

Signalons que la présence de ces sujets burundais suscite des réactions partout dans le pays. L’opposition congolaise s’inquiète. Elle va loin en qualifiant ces derniers d’être à la base de l’insécurité dans le nord Kivu ,en particulier dans la ville de Goma.

Triste accueil de ces Gomatriciens qui ont connu beaucoup d’insecurite plus que ces
pisibles Africains en detresse en quete d’une temporelle terre d’accueil.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité