00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

13 000 individus incarcérés durant les six derniers mois-RCS

Redigé par Jean Jill Mazuru
Le 9 novembre 2023 à 12:49

Le Service Correctionnel du Rwanda, (RCS), révèle que plus de 13 000 nouveaux détenus ont été incarcérés entre mai et octobre 2023 dans les 13 prisons du pays des mille collines et des neuf volcans.

Cette augmentation continue de la population carcérale au Rwanda suscite des interrogations quant à l’efficacité des mesures prises contre la criminalité.

Cette statistique alarmante signifie que, en moyenne, chaque mois, plus de 2 000 personnes se retrouvent derrière les barreaux.

Ceci équivaut à environ 66 nouvelles incarcérations par jour, même si ce chiffre peut fluctuer, notamment les weekends, quand les tribunaux ne siègent pas.

Les détails fournis par RCS indiquent une réception de 2 988 nouveaux prisonniers en mai, suivie par 2 641 en juin, 1 902 en juillet, 1 977 en août, 2 200 en septembre, et 1 963 en octobre dernier.

Ce flux continu vient s’ajouter aux 4 000 individus déjà mentionnés dans le rapport de mars 2023 pour la période de décembre 2022 à mars 2023.

Les institutions pénitentiaires rwandaises connaissent une surpopulation carcérale critique.

Au 8 novembre 2023, les prisons hébergeaient 88 676 individus, dont 5 702 femmes.

Des efforts sont en cours pour pallier cette surpopulation, notamment l’agrandissement des cellules.

Le Ministre de la Sécurité Intérieure, Alfred Gasana, a annoncé la nécessité d’ajouter au moins 12 000 lits, bien que cela ne résolve pas intégralement le problème.

Des projets d’expansion sont déjà en marche dans les prisons de Mageragere, Rwamagana, Byumba, et Muhanga, et un nouvel établissement à Nyamasheke est en cours de construction.

Parallèlement, des programmes sont déployés pour réduire la récidive et faciliter la réintégration des détenus libérés.

En six mois, 12 891 personnes ont été relaxées grâce aux mesures adoptées pour décongestionner les prisons, incluant le "Plea Bargaining", une forme de plaidoyer de culpabilité.

La libération des tôlards suit la tendance :

2 270 en mai, 2 068 en juin, 2 195 en juillet, 1 982 en août, 2 051 en septembre, et 2 325 en octobre.

Daniel Rafiki, porte-parole de RCS, souligne l’importance de la médiation par le dialogue et un soutien continu des anciens détenus pour éviter les récidives par un suivi assidu.

Les autorités locales sont sollicitées pour contribuer à cette réintégration sociale, conclu la même source.

Des prisonniers au rassemblement dans le carré du pénitencier de Rubavu

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité