L’Etat a consacré Virunga parc national, il a donc protégé la vie de la faune »

Publié par Olga Ishimwe
Le 27 avril 2017 à 10:17
Visites :
56 2

C’est l’une des récompenses les plus prestigieuses pour les défenseurs de la planète. Le prix Goldman pour l’Environnement a été décerné à Rodrigue Katembo, un éco-garde du parc des Virunga dans l’est de la République Démocratique du Congo. Cette distinction accompagnée d’une bourse de 125 000 dollars, souligne la bravoure d’un garde forestier qui a réussi, contre les intérêts de la société britannique Soco, à arrêter l’exploration pétrolière dans ce parc qui abrite notemment le gorille des montagnes.

Interview d’un homme d’exception, lauréat du Prix Goldman, Rodrigue Katembo :

« Oui j’aime les animaux car depuis mon enfance j’ai développé une passion pour le service public de l’Etat et parce que j’aime la vie sauvage. Et tout est interdépendant, le service public de l’Etat a consacré le parc national de Virunga, un parc national et donc a protégé la vie de la faune.

Je suis un défenseur du droit des animaux mais il y a toujours des interférences car si vous avez des communautés qui sont privées de ressources, cela devient un problème de droit, lié aux ressources naturelles. Donc quand vous protégez les ressources naturelles, vous militez également pour le droit des autres, de la population.

Le parc national de Virunga, c’est le premier parc africain à être créé et nous, nous avons eu l’honneur de le protéger. En le protégeant, on s’est heurté au problème de l’exploitation du pétrole dans ce parc. Ce qui a compliqué la gestion et le travail des éco-gardes. Le Virunga a perdu à lui seul 160 gardes, abattus au cours de patrouilles dans le parc, qui a eu lieu au moment où Soco travaillait illégalement à Virunga. Et aujourd’hui nous sommes fiers d’avoir triomphé de Soco, ce n’est pas seulement une victoire personnelle, c’est aussi une victoire du peuple congolais, une victoire de la communauté internationale.

Cela vaut la peine car en travaillant à la sauvegarde de ce parc, on contribue à la protection de notre planète et donc à la lutte contre le réchauffement climatique et pour moi cela représente une lutte très noble.

Le gorille est l’animal qui avait motivé la création du Parc national de Virunga. Le gorille des montagnes est réparti sur trois Etats, le massif de Virunga est leur habitat, une partie appartient au Rwanda, une autre à l’Ouganda et une troisième à la RDC. Si vous voyez l’économie qui se développe, car ces trois pays protègent cet animal et des touristes visitent massivement pour justement voir le gorille des montagnes et font entrer des devises. C’est un animal qui m’inspire beaucoup, car il est rare et très menacé d’extinction. Si cet animal devait disparaitre, ce serait une perte incommensurable pour le monde entier. »

Avec Rfi.fr


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité