IGIHE.com \BB sécurité
Kenya : libération sous caution d’un Britannique accusé de trafic de cocaïne
Publié le 12-08-2016 - à 14:50' par IGIHE

Un négociant en sucre britannique, inculpé au Kenya de trafic de cocaïne pour une valeur de 5,2 millions d’euros, a été libéré sous caution vendredi, dans l’attente de son procès en octobre.

Jack Marrian, 31 ans et fils d’aristocrate, vit au Kenya depuis son enfance. Il avait été arrêté à la suite de la saisie le 29 juillet au port de Mombasa (sud-est) de 100 kilos de cocaïne, dissimulés dans une cargaison de sucre en provenance du Brésil et livrée à la demande de sa société.

Selon le code pénal kényan, il encourt une peine maximale d’emprisonnement à vie.

Lundi, un tribunal de Nairobi avait accordé la libération conditionnelle à M. Marrian, mais l’accusation avait dans la journée contesté cette décision, et obtenu le maintien en détention de l’accusé dans l’attente d’une décision en appel.

Vendredi, la Haute cour de Nairobi a confirmé la décision en faveur de cette libération, conditionnée au dépôt d’une garantie de 70 millions de shillings kényans (623.000 euros) et à la remise de son passeport aux autorités, au vu de la gravité des charges.

Le juge de la Haute cour a expliqué qu’il n’avait pas été convaincu par les arguments de l’accusation en faveur d’un maintien en détention.

Le co-accusé kényan de M. Marrian, Roy Francis Mwanthi, a également été libéré sous caution vendredi.

Les deux hommes avaient été inculpés pour trafic de drogue le 4 août, après avoir été interrogés par des agents américains et kényans de la lutte anti-drogue.

L’avocat de M. Marrian, Sheetal Kapila, avait soutenu à l’AFP lundi qu’il y avait "erreur sur la personne visée" et plaidé l’innocence de son client. "Des personnes inconnues ont placé cette drogue dans la cargaison", avait affirmé l’avocat.

Jack Marrian sera jugé avec un co-accusé à partir du 3 octobre.

L’arrestation du négociant en sucre a été fortement médiatisée en Grande-Bretagne, notamment dans la presse tabloïd, en raison des origines aristocratiques de sa mère, Lady Emma Clare Campbell of Cawdor, et de la scolarité de l’accusé dans des écoles privées très huppées, dont l’Alma mater de la duchesse de Cambridge Kate Middleton.

L’Afrique de l’Est est devenue un "itinéraire-bis" pour les narcotrafiquants. Elle offre une alternative à la traditionnelle Route de l’opium qui emprunte l’Asie centrale et les Balkans. Le port de Mombasa est réputé pour être un important point de transit pour les stupéfiants ensuite acheminés vers l’Europe et l’Asie.

AFP


Kwamamaza
Commentaires

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Ne vous eloignez pas du sujet de discussion; Les insultes,difamations,publicité et ségregations de tous genres ne sont pas tolerées
Si vous souhaitez suivre le cours des discussions en cours fournissez une addresse email valide.
Votre commentaire apparaitra apre`s moderation par l'équipe d' IGIHE.com
En cas de non respect d'une ou plusieurs des regles d'utilisation si dessus, le commentaire sera supprimer. Merci!