Football rwandais : Des dépenses colossales pour de piètres résultats

Redigé par Jean Jill Mazuru
Le 4 septembre 2013 à 05:44

Plus de 600 millions de francs rwandais, soit l’équivalent de 1 million de dollars américains ont été dépensés ces cinq dernières années comme rémunérations des entraineurs de l’équipe nationale de football, Amavubi. Et pour quel résultat, est t-on en droit de se demander, dans la mesure où on sait que le onze national de football n’a remporté aucun championnat régional, n’a été qualifiée dans aucun tournoi continental ou mondial.
Les entraineurs principaux, leurs adjoints et membres du staff de l’équipe (...)

Plus de 600 millions de francs rwandais, soit l’équivalent de 1 million de dollars américains ont été dépensés ces cinq dernières années comme rémunérations des entraineurs de l’équipe nationale de football, Amavubi. Et pour quel résultat, est t-on en droit de se demander, dans la mesure où on sait que le onze national de football n’a remporté aucun championnat régional, n’a été qualifiée dans aucun tournoi continental ou mondial.

Les entraineurs principaux, leurs adjoints et membres du staff de l’équipe nationale de football, « Amavubi » ont touché lors des cinq ans écoulés, une somme de 657.800.000 Frw, soit plus d’un million de dollars américains, nous apprend le journal en kinyarwanda, « Izuba Rirashe ».
Rajouter à ces sommes les dépenses liées aux autres frais de l’encadrement de cette équipe nationale de football (que le journal ne mentionne pas), et vous atteindrez des chiffres faramineux, pour un résultat médiocre, car le onze national de football n’a remporté ni championnat régional, ne s’est qualifié dans aucun tournoi continental, voire mondial.

Branco Tucak

1. Branco Tucak
Né le 19/06/1952, le technicien Croate a conduit aux destinées du Onze National Amavubi à partir de Mai 2008 jusqu’en Novembre 2009. Il est resté l’entraineur le mieux payé de l’équipe national de football du Rwanda de ces cinq dernières années selon « Izuba Rirashe » pour avoir perçu mensuellement 20 mille dollars américains par mois auxquels s’ajoutait les frais de logement, de transport et consorts,…

Sellas Tetteh

2. Sellas Tetteh
Originaire du Ghana, Sellas Tetteh est né le 12/03/1956. Il a commencé à entrainer les « Amavubi » en Février 2010 pour démissionner faute de résultats, le09/06/2011. Il percevait lui aussi 20 mille dollars bruts, soit près de 13 millions de francs rwandais.

Apres sa démission, le onze national fut dirigé par son adjoint, le rwandais, Eric Nshimiyimana, remercié lui aussi le 17/04/2013. Sellas Tetteh dirige pour l’heure l’équipe nationale des moins de 20 ans de son pays le Ghana.

Sredovic Milutin

3. Sredovic Milutin Micho
Sredovic Milutin Micho, croate d’origine, est né le 01/09/1969, le troisième coach des « Amavubi » entraine aujourd’hui l’équipe nationale de football de l’Ouganda.
Son choix était fort soutenu par les responsables de l’instance dirigeante du football rwandais, FERWAFA, mais aussi le ministre et le directeur des sports du ministère de tutelle, sur l’argumentaire que c’était un grand connaisseur du football rwandais en particulier, et africain en général. N’en déplaise à ces gros bonnets, lui aussi aura produit un médiocre résultat. Sredovic Milutin Micho percevait un salaire mensuel de 16 mille dollars américains. A la fin de son mandat, il en avait touché 272 mille, soit l’équivalent de 176.800.000 Frw.

Eric Nshimirimana

4. Eric Nshimiyimana
Ce technicien rwandais né le 08/03/1972, adjoint de l’entraineur principal Sredovic Milutin Micho, il perçoit mensuellement quatre millions de nos francs mais se prend en charge pour tous les autres frais qui étaient pris en charge pour les « sorciers Blancs », avec cerise sur le gâteau, le paiement de sa propre poche des frais qu’il engageait dans ses tournées de détection des talents émergeants aux quatre coins du pays, ou dans le suivi du championnat national de première division.
La source, qui a requis l’anonymat, a ajouté que Eric Nshimiyimana réclame en vain cinq millions de franc rwandais en salaire brut pour pouvoir couvrir tous ses frais.

5. Les entraineurs adjoints et autres membres du staff
Les entraineurs adjoints, Kayiranga Jean Baptiste et Mugisha, les membres du personnel (staff) de l’équipe national « Amavubi », dont les médecins n’ont point de contrats, ils ne perçoivent d’émolument que quand le Onze National se retrouve en un regroupement de plus de trois jours.
Kayiranga Jean Baptiste en ce cas d’espèce reçoit un million de francs rwandais, ce qui veut dire qu’il n’a aucun sous si les joueurs ne sont pas internés.
Le médecin de l’équipe nationale et le coach des gardiens touchent chacun 800.000 Frw, si et seulement si, celle-ci est en regroupement. Le team manager Ngarambe Alfred en l’occurrence à la même occasion, aura droit à 300.000 Frw.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité