Oscar Pistorius libéré après un an

Redigé par IGIHE
Le 20 octobre 2015 à 12:05

L’ex-champion paralympique condamné en 2014 pour l’homicide involontaire de sa petite amie est libéré après un an de prison.
La direction de la prison de Pretoria a confirmé qu’Oscar Pistorius a été placé sous surveillance correctionnelle.
Sa demande de sortie avait été approuvée par la commission des libérations anticipées, en liberté surveillée assigné à résidence et à condition qu’il soit suivi par un psychologue et qu’il n’ait plus aucun accès à des armes à feu.
En février 2013, pendant la nuit de la (...)

L’ex-champion paralympique condamné en 2014 pour l’homicide involontaire de sa petite amie est libéré après un an de prison.

La direction de la prison de Pretoria a confirmé qu’Oscar Pistorius a été placé sous surveillance correctionnelle.

Sa demande de sortie avait été approuvée par la commission des libérations anticipées, en liberté surveillée assigné à résidence et à condition qu’il soit suivi par un psychologue et qu’il n’ait plus aucun accès à des armes à feu.

En février 2013, pendant la nuit de la Saint-Valentin, Oscar Pistorius avait tué de quatre balles sa petite amie Reeva Steenkamp enfermée dans les toilettes de sa maison de Pretoria. Le 21 octobre 2014, la justice l’avait condamné à cinq ans de prison pour "homicide involontaire".
Liberté surveillée pendant 4 ans

Il sort après avoir passé près d’un an derrière les barreaux, la loi sud-africaine permettant aux condamnés pour homicide involontaire de sortir après avoir purgé un sixième de leur peine.

Jusqu’au 20 octobre 2019, Oscar Pistorius va purger le restant de sa peine en liberté surveillée dans la grande villa de son oncle à Pretoria. Il s’agit d’une vaste demeure confortable avec piscine, salle de gym et un grand jardin.
Procès en appel

Double amputé des pieds à 11 mois, Pistorius était devenu une star du sport mondial en courant sur des lames de carbone, et en s’alignant aux jeux Olympiques de Londres 2012 avec les valides.

Il a toujours assure qu’il s’agissait d’une terrible erreur et qu’il pensait qu’un cambrioleur se trouvait derrière la porte des toilettes, quand il a tiré à quatre reprises.

Le parquet qui n’a jamais été convaincu de son innocence a lancé une procédure d’appel qui doit avoir lieu le 3 novembre prochain, à la cour suprême d’appel, à Bloemfontein.

S’il était cette fois reconnu coupable de meurtre, Oscar Pistorius risquerait alors retourner en prison.

La famille de la victime Reeva Steenkamp et les associations de défense des droits des femmes ont fait part de leur déception. Elles espèrent que l’athlète déchu sera condamné à une peine d’emprisonnement plus longue que celle prononcée en première instance.

Avec BBC Afrique sur le link : http://www.bbc.com/afrique/region/2...


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité