Urgent

Nouvelle mise en garde contre le Kenya.

Redigé par IGIHE
Le 11 avril 2016 à 10:46

L’Agence Mondiale Antidopage (AMA) accorde au Kenya une troisième date-butoir afin que ce pays puisse mettre en place une nouvelle législation antidopage. Il s’agit du 2 mai.
Le Kenya n’a pas respecté les deux précédents dates-butoir fixées par l’Agence, les 11 février puis 5 avril.
Un projet de loi a été présenté en première lecture au Parlement au début du mois, mais avec les vacances parlementaires, le texte ne pourra pas être adopté au plus tôt avant le 20 avril.
Le Kenya est l’un des cinq pays (...)

L’Agence Mondiale Antidopage (AMA) accorde au Kenya une troisième date-butoir afin que ce pays puisse mettre en place une nouvelle législation antidopage. Il s’agit du 2 mai.

Le Kenya n’a pas respecté les deux précédents dates-butoir fixées par l’Agence, les 11 février puis 5 avril.

Un projet de loi a été présenté en première lecture au Parlement au début du mois, mais avec les vacances parlementaires, le texte ne pourra pas être adopté au plus tôt avant le 20 avril.

Le Kenya est l’un des cinq pays considérés par l’Association Internationale des Fédérations d’Athlétisme (IAAF) comme étant “ dans une situation critique” en ce qui concerne la lutte antidopage.

Les autres pays cités sont l’Ethiopie, le Maroc, le Belarus et l’Ukraine.

Avec BBC


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité