Un nouveau-né dans le paysage politique Burundi

Redigé par IGIHE
Le 13 mai 2016 à 11:40

Il s’appelle Corenabu (Conseil pour la reconstruction de la nation du Burundi) Sa devise : Paix, progrès et prospérité. Il est né au Safari Club Hotel, Nairobi, samedi 16 avril.
Dans une conférence de presse, son président, Dr Dieudonné Birahinduka a précisé que le Corenabu est un mouvement politique indépendant qui veut proposer aux Burundais et à la Communauté internationale un mécanisme de sortie de la crise actuelle.
Dr Birahinduka fait le constat : « Le Burundi est plongé dans une crise à la fois (...)

Il s’appelle Corenabu (Conseil pour la reconstruction de la nation du Burundi) Sa devise : Paix, progrès et prospérité. Il est né au Safari Club Hotel, Nairobi, samedi 16 avril.

Dans une conférence de presse, son président, Dr Dieudonné Birahinduka a précisé que le Corenabu est un mouvement politique indépendant qui veut proposer aux Burundais et à la Communauté internationale un mécanisme de sortie de la crise actuelle.

Dr Birahinduka fait le constat : « Le Burundi est plongé dans une crise à la fois politique, sociale et économique sans précédent depuis que le Président Nkurunziza a violé l’Accord d’Arusha (socle de la stabilité politique du pays) et la Constitution (texte d’application de l’Accord d’Arusha) en forçant un troisième mandat politique en avril 2015 ».

Le pays ne peut donc pas rester dans cet état d’impasse. Selon le président du Corenabu, il y a nécessité d’avoir une option de sortie crédible et viable. « Celle-ci devrait être différente à la structure politique actuelle et serait composée de personnes jamais impliquées dans les problèmes politiques du pays, des personnes qui n’ont pas de sang sur les mains ».

Dr Dieudonné Birahinduka, président du Corenabu
Selon Dr Birahinduka, ce seraient des personnes dont l’objectif principal est de conduire le pays dans une bonne voie, l’orienter et le restructurer sur base des véritables valeurs du pays, fondement d’un Burundi paisible et prospère.

Pour cela, poursuit-il, il faut une transition, bien soutenue par la Communauté internationale, vers des institutions démocratiques bien organisées. « Il en sortira un pays stable dans une région stable ».

D’après Dr Dieudonné Birahinduka, les membres du Corenabu sont des Burundais de la diaspora et de l’intérieur du Burundi. « Les premiers possèdent une expertise internationale en matière de bonne gouvernance et les seconds connaissent l’environnement local et peuvent drainer la population autour des projets de développement durable ».


Trois questions au président du Corenabu

« Le Corenabu vise la recherche de solutions par des moyens pacifiques »

Après l’exposé, le président du Corenabu a répondu aux questions des journalistes :

Q1 : Est-ce que le Corenabu ne vient pas s’opposer au Cnared ?

Notre modèle est fondé sur une coalition de tous les Burundais de l’intérieur et de la diaspora, des Burundais de toutes tendances appelés à être ensemble pour reconstruire le pays. Or, le Cnared est une coalition des partis politiques réunis suite au troisième mandat de P. Nkurunziza et la violation de l’Accord d’Arusha. Elle est faite des gens qui ont servi le pouvoir pendant 20 ans et 30 ans et parmi eux il y en a qui ont servi le pouvoir actuel pendant plus de dix ans.

Q2 : Pourquoi le Corenabu maintenant. N’est-ce pas une stratégie pour figurer parmi les négociateurs afin d’avoir des postes ?

Notre rôle primordial est de mettre en place un mouvement avec une vision dont l’impact est à long terme. Notre vision et nos plans, c’est de sortir le pays des crises cycliques afin de le bâtir sur des bases solides. On ne vise pas de postes, d’ailleurs aucun membre fondateur n’a occupé de place de responsabilité dans les gouvernements qui se sont succédé. Ce n’est donc pas leur ambition.

Q3 : Pas de main du pouvoir de Bujumbura dans la création du Corenabu ?

Les membres fondateurs de notre mouvement n’ont ni participé dans les activités du pouvoir actuel, ni été ses opposants pendant les dix dernières années. Le mouvement ne vise que la reconstruction de notre chère patrie.

Avec bellafrica.net


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité