Tanganyika : Kabalo et Nyunzu se vident après le conflit entre pygmées et bantous

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 2 novembre 2016 à 10:20
Visites :
56 2

Des dizaines d’habitants des territoires de Kabalo et Nyunzu (Tanganyika) ont abandonné leurs localités, depuis un mois, à la suite des conflits ethniques entre pygmées et bantous. Elles affluent vers Kongolo-centre, les localités de Mbulula, Mwehu, Mbuyeme, Kahombo, en territoire de Manono.

Certaines familles de déplacés sont signalées dans les camps de Kisonja, Bonet, Makala et Mangungulu, en banlieue de Kalemie.

A Manono, les éléments de la police nationale ont été déployés pour éviter un éventuel conflit entre les pygmées et les bantous.

Manono est resté jusque-là épargné des attaques de deux milices actives à Kabalo et Nyunzu.

« Nous demandons à toute la population de ne pas aller en brousse. Quand j’avais appris que les pygmées avançaient, il y en a qui étaient partis dans des ilots, nous leur avions demandé de rester dans les villages et à partir des villages nous avons envoyé les policiers pour leur sécurité », a déclaré François Kazembe, l’administrateur du territoire de Manono.

Le conflit se poursuit entre les pygmées et les bantous alors qu’en septembre dernier, le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Evariste Boshab avait appelé les deux ethnies à cohabiter pacifiquement.

De nombreuses pertes en vies humaines et dégâts matériels sont enregistrés à la suite de ces conflits communautaire.

Avec radiookapi.net


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité